L’ETA annonce la dissolution de « toutes ses structures »

L'organisation indépendantiste basque ETA (Euskadi Ta Askatasuna) annonce sa dissolution et la fin de ses activités politiques dans une lettre datée du 16 avril 2018.

L’organisation séparatiste basque ETA annonce qu’elle dissout « complètement toutes ses structures » dans une lettre datée du 16 avril dernier, relayée par le quotidien espagnol El Diario.

Le groupe explique « mettre fin à son initiative politique », mais précise dans son communiqué que le conflit entre les indépendantistes basques et l’Espagne et la France n’est pas fini pour autant.

« Cette décision ferme un cycle historique de 60 ans pour l’ETA. Il ne dépasse pas, pour autant, le conflit que le pays basque entretient avec l’Espagne et avec la France. Le conflit n’a pas commencé avec l’ETA et ne se finit pas avec sa fin. »

Dans son communiqué, l’organisation qui conclue son processus de dissolution, entend léguer son combat au peuple.

« Par cette lettre, et avec beaucoup d’humilité, l’ETA voudrait faire une dernière remarque. A son avis, la solution du conflit et la construction du pays basque aura besoin de vous tous, parce que le futur est la responsabilité de tous. »

58 ans de lutte

L’ETA (“Euskadi Ta Askatasuna” pour “Pays Basque et liberté”) est créé en 1959. L’organisation mènera pendant plus de cinquante ans un combat pour l’indépendance du Pays Basque au Sud de la France et au Nord de l’Espagne.

En 2011, le groupe déclare un cessez‐le‐feu. Il dépose les armes en avril 2017 et révèle la position de ses caches à la police.

Le 8 avril dernier, l’organisation demande pardon pour le « mal » qu’elle a causé en 58 ans de lutte. On lui attribue plus de 800 morts sur cette période et des milliers de blessés.

Illustration : Capture d’écran YouTube