L’État Islamique revendique l’attentat à Tripoli

Le siège de la Haute commission électorale libyenne à Tripoli a été la cible d’une attaque mortelle mercredi matin, revendiquée par l’Etat islamique. Le bilan, encore provisoire, s’alourdit.

L’Etat islamique a revendiqué l’attentat perpétré ce mercredi matin contre le siège de la Haute commission électorale libyenne dans la capitale Tripoli, par son agence de propagande Amaq. Au moins douze personnes ont été tuées et sept autres blessées, a annoncé le ministère de la santé dans un nouveau bilan.

Quatre individus armés ont attaqué dans la matinée, selon Mohamad Al‐Damja, un haut responsable de la sécurité à Tripoli. « Ils ont abattu les gardes avant de tirer sur les personnes présentes », a‐t‐il déclaré à l’Agence France‐Presse. Au moins deux assaillants ont ensuite fait détoner leur charge explosive à l’arrivée des forces de sécurité.

La Libye est en proie au chaos depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011. Deux autorités s’y disputent aujourd’hui le pouvoir : d’un côté, le gouvernement « d’union nationale » (GNA) reconnu par la communauté internationale et installé à Tripoli. De l’autre, une autorité exerçant son pouvoir dans l’est du pays.

Illustration : Wikipedia Commons