L’esclavage, « un choix » : Kanye West est‐il devenu fou ?

Kanye West a créé une vive polémique en déclarant que l’esclavage était un « choix ». Sur les réseaux sociaux, les internautes tentent d’expliquer son discours. Pour certains, l’artiste est fou. Pour d’autres, il est un génie de la communication.

 

Lors d’une interview pour le site d’actualités people américain, TMZ, le rappeur Kanye West a une nouvelle fois suscité la controverse avec une étrange déclaration :

« Quand vous entendez que l’esclavage a duré 400 ans, ça sonne comme un choix »

Depuis, des internautes se demandent s’il est devenu fou, ou si c’est juste un coup de com’. Durant l’entretien, il s’est fait calmer par un journaliste de TMZ. Ensuite, c’est sur les réseaux sociaux que Kanye West a pris cher.

Le rappeur est habitué à la controverse. La semaine dernière, il a affiché son soutien à Donald Trump. Sur Twitter, il a dit qu’il l’aimait , l’a appelé « frère », et a porté une casquette dédicacée. Résultat : il s’est fait lynché.

Bizarrement, ces prises de position coïncident souvent avec ses sorties d’album. En février 2016, il avait tweeté « Bill Cosby innocent », quelques heures avant la sortie de son disque The Life of Pablo. Et là, comme par hasard, Kanye West va sortir un album en juin 2018.

D’autres se demandent s’il n’est pas devenu fou. Pour rappel, Kanye West sort d’une longue dépression. En novembre 2016, il avait été interné pour des troubles psychiatriques.

Le rappeur s’est expliqué sur Twitter à propos de son discours sur l’esclavage. « Bien sûr que je sais que les esclaves n’ont pas été enchaînés et embarqués sur des bateaux de leur propre chef », a tweeté l’artiste. Malheureusement pour lui, ça n’a pas convaincu grand monde.

Illustration : ©AP Photo/Seth Wenig