Les dépenses militaires ne se sont jamais aussi bien portées depuis la Guerre froide

« Qui veut la paix prépare la guerre ». Les budgets consacrés aux dépenses militaires ne cessent d'augmenter. Sanctions économiques ici, tensions belliqueuses là... L'escalade mondiale à l'armement fait perdre à la France sa cinquième place au palmarès des dépenses.

La France a perdu sa cinquième place au classement mondial des dépenses militaires. Selon un rapport de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri), l’Inde lui a ravi la place en 2017.

L’Hexagone a consacré l’année dernière 57,8 milliards de dollars au budget de sa défense, soit 2,3% de son produit intérieur brut (PIB). Un niveau insuffisant pour maintenir son rang. L’Inde y a quant à elle 2,8% de son PIB, à hauteur de 63,9 milliards de dollars.

L’Inde dans l’étau nucléaire

C’est par « perception croissante de la menace » que l’Inde a choisi d’augmenter ses dépenses militaires, a expliqué Aude Fleurant, responsable du programme des armements au Sipri, à l’AFP. Pour comprendre la stratégie indienne, il suffit d’observer une carte. Le pays est encerclé par deux puissances nucléaires : le Pakistan (130 têtes nucléaires) et la Chine (environ le double). L’Inde est quant à elle équipée de 100 à 120 têtes nucléaires.

Entre 2013 et 2017, les dépenses militaires indiennes ont augmenté de plus de 10 points. Elles sont passées de 51 à 64 milliards de dollars environ.

(en milliards de dollars)

 

Cette augmentation s’inscrit dans un vaste programme de modernisation de l’armée indienne, qui compte rénover son équipement. Selon l’AFP, elle compte y injecter 100 milliards de dollars. L’objectif : être capable de faire face à l’hégémonie de la Chine dans la région. Pour s’assurer que ses voisins ne versent pas dans le chantage nucléaire, le pays s’est notamment équipé de sous‐marins nucléaires et de nouveaux missiles.

America first

Autre renversement : le rapport révèle que pour la première fois en vingt ans, la Russie a réduit ses dépenses militaires en 2017. Une diminution attribuée aux sanctions économiques imposées au pays, selon le Sipri. La Russie, qui avait le troisième budget en 2016, a vu ses dépenses militaires chuter de 20% un an plus tard. Désormais au pied du podium, elle siège à la quatrième place.

(en milliards de dollars)
source: Sipri

Le palmarès reste dominé de très loin par les États‐Unis. Le budget militaire américain avoisine les 610 milliards de dollars, le tiers des dépenses mondiales. Elles s’élevaient à 1 739 milliards de dollars en 2017, 1,1% de plus que l’année précédente. Elles sont en constante augmentation depuis 2010.

Illustration : AP Photo/Dmitri Lovetsky