Tintin, Corto Maltese : les bulles s’envolent aux enchères

La bande-dessinée s'impose dans les salles d'enchères et certaines planches sont vendues à des prix record.

Tintin et Corto Maltese ne sont plus seulement des stars de librairies, ils s’imposent désormais dans les ventes aux enchères. Christie’s met en vente ce soir une aquarelle d’Hergé, réalisée pour le journal Le petit vingtième en 1939. Le dessin est estimé entre 500 000 et 600 000 euros.

A lire aussi : « L’esclavage, « un choix » : Kanye West est‐il devenu fou ? »

Encore éloignés des prix de vente que peuvent atteindre certaines œuvres d’art contemporain, la valeur des planches de bandes dessinées augmentent d’années en années.

Tintin chez les commissaires‐priseurs

Les planches les plus chères vendues en 2014 et 2016.

En 2014, Christie’s organise la vente de 370 planches de BD pour un total de 3,8 millions d’euros. Un dessin au crayon original d’Hergé pour Tintin au Tibet est vendu 289 000 euros. Un record pour l’époque, battu deux ans plus tard dans une nouvelle vente. Une planche de Tintin : on a marché sur la lune est adjugée 602 500 euros.

Une autre maison de vente aux enchères, Artcurial, s’est elle lancée dans la bande dessinée dès 2005. En 2016, elle vend une planche originale d’Hugo Pratt pour Corto Maltese : les éthiopistes pour 391 040 euros. Un record pour un dessin de l’auteur de BD italien.

Illustration : Artcurial / Christie’s