Sur YouTube, le « gang » d’octogénaires casse les préjugés

Depuis le 1er mai 2018, une équipe de six mamies du Doubs et du Territoire de Belfort prend d'assaut Internet. Dans un clip posté en ligne, ces retraitées déjantées ont repris avec humour la chanson « Je veux » de la chanteuse Zaz. Objectif : taire les préjugés sur les retraités.

Jacqueline Dupré est l’une des initiatrices d’un projet décalé. Avec cinq de ses amies octogénaires, cette drôle de mamie s’est essayé à la chanson en reprenant un des titres à succès de la chanteuse ZAZ, « Je veux ». La vidéo est rapidement devenue virale : plus de 190 000 vues sur YouTube et de nombreux partages sur les réseaux sociaux. 

A 88 ans, elle vit à la résidence du Parc, une maison de retraite à Audincourt (Doubs) depuis bientôt deux ans. Pour cette résidente, participer à un clip musical était avant tout une manière de montrer que vieillesse ne rime pas forcément avec déprime. Rencontre avec une mamie hors du commun.

Comment un tel projet a‐t‐il été lancé ?

L’idée est venue de nous, des personnes âgées. On s’est réuni et on s’est dit : on va s’amuser un peu. En tout, on était six participantes, toutes âgées de 80 à 90 ans. Il y avait trois personnes de l’EHPAD d’Audincourt et trois personnes à domicile de Belfort, qui venaient une fois par semaine chez nous pour discuter ou prendre un café. Bien sûr, on a été aidées par nos animateurs et par un prestataire, pour la vidéo. Mais c’est notre idée.

Pour Jacqueline, être âgée et en maison de retraite ne signifie pas pour autant qu’on ne peut plus s’amuser. © Capture d’écran YouTube.

Qu’est-ce qui vous a décidé à participer à ce clip ?

C’est la première fois que je fais ce genre de choses. La toute toute première fois, comme dit la chanson. J’étais très enthousiaste.  Mais aussi montrer qu’on peut encore faire des choses quand on est vieux. Que l’on n’est pas malheureux, loin de là ! Ce qu’on voulait, c’était faire connaître notre maison : l’EHPAD.

« Depuis que je suis à l’EHPAD, je revis ! »

Qu’est-ce qui a changé pour vous depuis votre arrivée à la Résidence du Parc ?

Depuis que je suis à l’EHPAD, je revis ! Avant de venir en maison de retraite, je me sentais exclue, isolée parce que j’étais âgée, et que je ne pouvais plus faire certaines choses. Comme danser sur ZAZ, par exemple. On voulait faire quelque chose de rythmé, sur une chanson entrainante. C’était pour être dans le vent.

Une nouvelle vidéo est‐elle en préparation ? 

Certainement ! Chaque année, on va essayer de faire quelque chose. De la musique, j’aimerais bien. Nous sommes des vieux,  encore jeunes, alors qu’il y a beaucoup des jeunes encore vieux. Parce que pour moi, être jeune, c’est vouloir encore faire des choses, voir devant. Etre vieux, c’est regarder derrière soi, refuser de se lancer.

Illustration : Capture d’écran YouTube