Des cheminots envahissent les gares du Nord, de l’Est et Montparnasse

Des cheminots Sud-Rail ont perturbé successivement la Gare Montparnasse, la Gare de l'Est et la Gare du Nord, lundi après-midi, à Paris.

17h25 : Les manifestants sont raccompagnés par petits groupes par les forces de l’ordre vers l’extérieur de la Gare du Nord, selon un photojournaliste freelance présent sur place.

🔴🚆 Prévision trafic : La direction a publié un communiqué officiel avec les prévisions de trafic pour le mardi 8 mai. Elle prévoit de faire circuler 30% des Intercités, 50% des TER, 60% des TGV et 70% des Transiliens.

16h37 : « Nous sommes 300 cheminots et usagers nassés en plein milieu de la Gare du Nord », affirme un cheminot sur Twitter.

15h42 : Plusieurs dizaines de cheminots ont pénétré à l’intérieur de la Gare du Nord, dans le milieu de l’après-midi. Les CRS se sont déployés afin d’empêcher les manifestants d’envahir les voies de trains.

15h21 : Les cheminots se sont rendus en métro Gare de l’Est, afin de poursuivre leur action. Accompagnés d’étudiants, ils ont tenté d’envahir la gare et les quais.

14h15 : Les cheminots continuent d’occuper le parvis de la Gare Montparnasse. Un journaliste sur place fait état d’un retour au calme suite à l’utilisation de gaz lacrymogène.

14h00 : Des manifestants sont parvenus à pénétrer l’enceinte de la Gare Montparnasse. Ils ont été repoussés par les CRS. Plusieurs drapeaux du syndicats Sud Rail flottaient au‐dessus des boucliers des policiers.

13h45 : Des cheminots, refusés d’entrée en gare de Paris‐Montparnasse. Lundi 7 mai, une manifestation a débuté à 10h30, place Vauban à Paris. Destination du cortège : le parvis de la gare Montparnasse, où des étudiants devaient rejoindre les grévistes de la SNCF. Vers 13h30, plusieurs journalistes sur place ont filmé un face‐à‐face tendu entre les forces de l’ordre et près de 200 manifestants. Selon la SNCF, la manifestation n’a eu aucun impact sur la circulation des trains.

Illustration : Capture d’écran Twitter / Vidéo Charles Baudry