Des cheminots envahissent les gares du Nord, de l’Est et Montparnasse

Des cheminots Sud-Rail ont perturbé successivement la Gare Montparnasse, la Gare de l'Est et la Gare du Nord, lundi après-midi, à Paris.

17h25 : Les manifestants sont raccompagnés par petits groupes par les forces de l’ordre vers l’extérieur de la Gare du Nord, selon un photojournaliste freelance présent sur place.

🔴🚆 Prévision trafic : La direction a publié un communiqué officiel avec les prévisions de trafic pour le mardi 8 mai. Elle prévoit de faire circuler 30% des Intercités, 50% des TER, 60% des TGV et 70% des Transiliens.

16h37 : « Nous sommes 300 cheminots et usagers nassés en plein milieu de la Gare du Nord », affirme un cheminot sur Twitter.

15h42 : Plusieurs dizaines de cheminots ont pénétré à l’intérieur de la Gare du Nord, dans le milieu de l’après-midi. Les CRS se sont déployés afin d’empêcher les manifestants d’envahir les voies de trains.

15h21 : Les cheminots se sont rendus en métro Gare de l’Est, afin de poursuivre leur action. Accompagnés d’étudiants, ils ont tenté d’envahir la gare et les quais.

14h15 : Les cheminots continuent d’occuper le parvis de la Gare Montparnasse. Un journaliste sur place fait état d’un retour au calme suite à l’utilisation de gaz lacrymogène.

14h00 : Des manifestants sont parvenus à pénétrer l’enceinte de la Gare Montparnasse. Ils ont été repoussés par les CRS. Plusieurs drapeaux du syndicats Sud Rail flottaient au-dessus des boucliers des policiers.

13h45 : Des cheminots, refusés d’entrée en gare de Paris-Montparnasse. Lundi 7 mai, une manifestation a débuté à 10h30, place Vauban à Paris. Destination du cortège : le parvis de la gare Montparnasse, où des étudiants devaient rejoindre les grévistes de la SNCF. Vers 13h30, plusieurs journalistes sur place ont filmé un face-à-face tendu entre les forces de l’ordre et près de 200 manifestants. Selon la SNCF, la manifestation n’a eu aucun impact sur la circulation des trains.

Illustration : Capture d’écran Twitter / Vidéo Charles Baudry