[VIDÉO] Non, Madame Schiappa, François Ruffin n’est pas à court de propositions

Marlène Schiappa, la secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité femmes-hommes, a déclaré que le député insoumis François Ruffin n'avait pas de propositions politiques. Nous nous sommes intéressés à ses propositions politiques.  

Invitée du « Grand Rendez‐vous », dimanche 6 mai sur Europe 1, Marlène Schiappa, secrétaire d’Etats à l’égalité entre les femmes et les hommes, estime que le député de la Somme, François Ruffin, « est quelqu’un qui fait du marketing. » Au lendemain de « la fête à Macron » qui a rassemblé 38.900 participants dans les rues de Paris (selon un comptage réalisé par le cabinet Occurrence), la ministre laisse entendre que le député à l’initiative de la manifestation est un spécialiste de la politique‐spectacle, sans proposition politique.

« Je ne vois pas ce qu’il propose et d’ailleurs quand on regarde les slogans de cette « fête à Macron » on s’aperçoit qu’en réalité il n’y a aucune proposition » Marlène Schiappa

Cette année, le député s’est pourtant illustré en tant qu’auteur de trois propositions de loi, soit six fois de plus qu’un député moyen (281 propositions de lois pour 577 députés) :

  • aligner le budget des hôpitaux psychiatriques sur celui des hôpitaux classiques
  • faire reconnaitre le burn‐out comme maladie professionnelle
  • que l’Etat assure le financement des établissement et services médico‐sociaux accueillant des personnes en situation de handicap.

De plus, François Ruffin s’est fait remarquer à plusieurs reprises en interpellant le gouvernement sur la taxe des transferts de joueurs de football, l’inégalité salariale entre les hommes et les femmes… Sans oublier son coup de gueule qui rendait hommage depuis la tribune, au travail des femmes de ménage de l’Assemblée. Qu’en est‐il de ses propositions ? Les ateliers du CFJ ont enquêté.

 Illustration : Capture d’écran vidéo Assemblée nationale