[VIDÉO] « L’Homme qui tua Don Quichotte » : saga d’un film maudit

 

Alors que le Festival de Cannes a démarré ce mardi, certains cinéphiles ont le regard toujours braqué sur Paris. Le tribunal de grande instance doit se prononcer sur la projection du film événement : « L’Homme qui tua Don Quichotte »

Dans la série des films qui ont la poisse, il y en a un qui a marqué les cinéphiles : L’Homme qui tua Don Quichotte. Bientôt 25 ans que le projet de ré-adapter ce classique de la littérature a germé dans l’imagination du démiurge des Monthy Python, Terry Gilliam.

Ce projet fou, mille fois enterré et autant de fois ressuscité est cette fois-ci dans la boîte, avec à l’affiche Jonathan Pryce (Brazil, Game of Thrones) et Adam Driver (Girls, Star Wars), fiers suppléants du casting original de l’année 2000, qui comptait Jean Rochefort, Johnny Depp et Vanessa Paradis.

A lire aussi : « Le cirque est mort, vive le cirque ! »

Si le producteur portugais, Paulo Branco, réclamait toujours des droits d’auteur et entendait bien empêcher « la » projection , au terme d’une longue bataille devant les tribunaux. Le long-métrage sélectionné sera finalement projeté comme film de clôture du 71e Festival de Cannes.

Illustration : ©Diego Lopez Calvin