Catalogne : Quim Torra, le dauphin de Carles Puigdemont

Après 8 mois de flottement politique, la Catalogne a un nouveau président. Joaquim Torra i Pla, un ancien assureur, a été investi président de la Généralité lundi. Il avait été désigne en fin de semaine dernière par Carles Puidgemont pour lui succéder.

 

Les Européens découvrent ce matin une nouvelle figure de l’indépendantisme catalan. Joaquim Torra i Pla, dit Quim Torra, vient d’être élu président de la Généralité de Catalogne.
En fin de semaine dernière, il avait reçu l’adoubement de Carles Puigdemont depuis Berlin. Ce dernier y est toujours en liberté conditionnelle. Quim Torra lui avait répondu par un tweet, dans lequel il assurait son prédécesseur de son soutien et de son indéfectible loyauté : « Je suis honoré par la confiance (…) du président légitime Carles Puigdemont et de mes camarades politiques » avait-il écrit.

Quim Torra est un indépendantiste convaincu. Député de Barcelone depuis 2017 pour le parti de son mentor JuntsXCat, il n’était pourtant pas investi dans la vie politique catalane avant 2015.

D’abord assureur dans une société suisse, il fonde en 2008 une maison d’édition, A Contra Vent (à contre vent). En 2015, il met le pied à l’étrier de la politique en présidant brièvement Omnium Cultural. L’association de promotion de la culture catalane est déjà fortement investie dans les revendications indépendantistes de la région. Il se rapproche alors de Puigdemont qui devient son mentor politique.

Quim Torra n’a pas une grande expérience en politique. Ce qui ne l’a pas empêché de faire une forte impression en mars 2018, à la tribune du parlement catalan, où il vante les mérites de la cause indépendantiste. Il fait alors connaissance avec le grand public et les médias.

Confirmation par le Parlement

Après l’annonce de sa nomination, d’anciens tweets qui auraient été effacés par Quim Torra refont surface. Parmi eux : « Nous vivons occupés par les Espagnols depuis 1714 », « Si on continue comme ça, on terminera aussi débiles que les Espagnols », « Les Français et les Espagnols ont en commun d’anéantir les nations. » 

Plusieurs tweets ont été déterrés du compte de Quim Terra. Celui-ci a annoncé qu’il avait effacé ces tweets et que son compte a été piraté

Quim Torra dit avoir été piraté. Malgré ces tweets, la majorité indépendantiste du parlement a voté en sa faveur, à 66 votes pour. L’opposition s’est exprimée en masse avec 65 votes contre. Ce sont les 4 abstentions du parti d’extrême gauche CUP qui ont fait pencher la balance en la faveur de Quim Torra.

Résultats des législatives de 2017 au Parlement catalan. Les partis indépendantistes cumulent 47,5% des sièges

 

Illustration: capture d’écran du compte Twitter de Joaquim Torra i Pla, photo postée le 11/05/2018