Retour de Têtu : le magazine LGBT qui a su parler à tous

Liquidé en février, l’un des seuls magazines LGBT de France est relancé par un collectif d’entrepreneurs.  Un nouveau retour inespéré pour un magazine qui a marqué l’histoire de la presse par ses cover boy et ses prises de position assumées. 

Têtu était déjà de retour en février 2017 après une première liquidation judiciaire. Un come back éphémère d’une petite dizaine de numéros qui avait l’allure d’un dernier tour de piste. C’était sans compter sur un groupe d’investisseurs prêts à débourser 700 000 euros. Avec ce budget, l’enjeu pour le magazine est de réussir sa transformation en média numérique. Au programme : augmentation de sa présence sur les réseaux sociaux et production de vidéos et podcasts. Mais le titre n’abandonne pas pour autant le papier glacé et prévoit de se reconvertir en trimestriel.

Lancé en 1995 par des militants anti‐sida, le magazine a su s’imposer dans la sphère médiatique française. Quasiment hégémonique sur le créneau LGBT, Têtu est parvenu à s’imposer comme un magazine mainstream, quasiment tout public. Un tour de force effectué à coup de Unes accrocheuses. De sa fondation à sa renaissance, retour sur 23 ans de paris éditoriaux.

Si la frise chronologique ne s’affiche pas, cliquez ici.