Tennis : ces petits nouveaux à surveiller

Zverev, Shapovalov, Tsitsipas, Moutet. Ces noms vous sont peut-être inconnus. Ils sont pourtant la relève du tennis mondial. Portraits de ces champions en devenir. 

ALEXANDER ZVEREV

  • 21 ans — Allemand
  • 8 titres dont 3 Masters 1000 (Rome, Montréal, Madrid)
  • Droitier, revers à deux mains
  • Points forts : service et 2ème balle puissants, très bon revers, volées précises
  • Points faibles : faible endurance en 5 sets

Alexander Zverev, c’est le nouveau prodige du tennis. Âgé d’à peine 21 ans, l’Allemand occupe la 3ème place mondiale, juste derrière les légendes que sont Rafael Nadal et Roger Federer. “C’est un profil sans point faible, explique Rémi Bourrières, journaliste chez Tennis Magazine. Il est grand, ce qui pouvait être considéré comme un défaut il y a quelques années, parce que cela sous-entendait un manque de rapidité. Mais au contraire, il est très mobile sur ses jambes et très puissant.” Très précis dans ses volées et agressif en fond de cours, Zverev a un tennis complet.

Quand l’endurance pêche

Avec deux titres remportés cette année à Madrid et à Munich, il a fait le plein de victoires et de confiance au cours de la préparation sur terre battue. A priori, il a tout pour réussir cette année à Roland-Garros. Seule ombre au tableau : il manque encore d’endurance et a tendance à s’effondrer lors des matchs trop longs. “Il a un cap à passer, qui n’est pas psychologique mais plutôt physique, précise Rémi Bourrières. Il doit pouvoir tenir les cinq sets d’un tournoi du Grand Chelem s’il veut dépasser les plus grands. Il en a le potentiel.

Zverev contre Kohlschreiber en finale du tournoi de Munich

DENIS SHAPOVALOV

  • 19 ans – Canadien.
  • Aucun titre
  • Gaucher, revers à une main
  • Points forts : rapidité, excellent service, revers à une main lifté main gauche, mature
  • Points faibles : tendance à prendre beaucoup de risques

 

Un tennis tout feu tout flammes. Denis Shapovalov, 19 ans, a explosé depuis son arrivée sur le circuit professionnel en 2016. Le Canadien est un artiste indéniable, de ceux dont on dit qu’il ont un “beau jeu”. Il est très probablement le premier joueur de l’ère moderne avec un revers à une main lifté main gauche. “Il est très intelligent et il frappe fort, commente Rémi Bourrières. Il a peu de failles, même si son jeu est plus faible que celui d’un Zverev.

La théorie des risques

Tombeur de Rafael Nadal, numéro un mondial, au tournoi de Montréal en août dernier, Shapovalov aime surprendre son adversaire avec des coups imprévus. “A Montréal, Nadal n’a pas compris tout ce qui lui arrivait, et il s’est fait sortir par Shapovalov en huitièmes de finale, explique Cédric Callier, expert sport au Figaro. Tous les joueurs du top 50 ne peuvent pas se vanter d’une telle prouesse.” Une technique de jeu risquée, qui ne paie cependant pas à tous les coups : lors des derniers tournois sur terre battue, le Canadien a beaucoup tenté, sans succès. Il a enchaîné les fautes, ce qui l’a empêché de pouvoir remporter un titre. Notamment en demi-finale du tournoi de Madrid, où il a été éliminé par un certain … Alexander Zverev.

Nadal abasourdi par Shapovalov au tournoi de Montréal

STEFANOS TSITSIPAS

  • 19 ans – Grec
  • Aucun titre
  • Droitier, revers à une main
  • Point forts : puissant, coups d’éclat qui surprennent l’adversaire
  • Point faibles : une tendance à prendre trop de risque

 

Petit nouveau dans le top 50, le grec Tsitsipas commence à se faire un nom chez les fans de tennis. 19 ans, un revers à une main puissant et des coups d’éclat lui ont permis d’atteindre la finale du tournoi de Barcelone au mois d’avril. Mais face à un Rafael Nadal à domicile sur sa surface de prédilection, le Grec n’a rien pu faire. Adepte d’un jeu risqué, et de coups osés, Tsitsipras souffre des mêmes faiblesses que Shapovalov.

Le test Roland-Garros

Néanmoins, les experts s’accordent sur son potentiel. “Depuis trois mois, il est excellent, constate Rémi Bourrières. Il va jouer contre Dominic Thiem au deuxième tour de Roland. Ce sera un test, une bonne occasion de voir ce qu’il a dans le ventre.

Meilleurs coups de Tsitsipas au tournoi de Barcelone

CORENTIN MOUTET

 

  • 19 ans – Français
  • Aucun titre
  • Gaucher, revers à deux mains
  • Points forts : revers, parade des gros services, grain de folie
  • Points faibles : le mental et un tempérament explosif

Corentin Moutet. Ce nom ne vous évoque sûrement rien. Pourtant, à 19 ans, c’est le nouvel espoir du tennis français. Seul tricolore sorti des qualifications, 143ème joueur mondial, il s’est fait remarquer du grand public ce dimanche, en éliminant en trois sets le géant croate Ivo Karlovic. “Il est indéniablement doué, et très bon en fond de court, développe Rémi Bourrières. Il a une personnalité très riche, mais c’est aussi un gamin un peu torturé. Il peut être explosif, on ne sait pas trop ce que ça peut donner.

Contrôler ses nerfs

Raquettes cassées, cris, mimiques d’énervement : ce sont habituellement les nerfs qui font défaut à Corentin Moutet. “C’est un peu le nouveau Benoît Paire, plaisante Rémi Bourrières. Il est capable de beaucoup, mais il doit apprendre à se contrôler.” Cédric Callier est un peu plus modéré : “Il ne faut pas oublier que c’est son premier tournoi du Grand Chelem, il est là pour apprendre, commente-t-il. Reste que s’il bat David Goffin (8ème mondial) au second tour, il faudra le surveiller de près.

Moutet bat Ivo Karlovic au 1er tour du tournoi de Roland-Garros