Alzheimer : neurologues et gériatres protestent contre le déremboursement des médicaments

Les services de gériatrie et de neurologie vent debout contre le déremboursement des médicaments contre la maladie d'Alzheimer. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, avait annoncé cette décision qui fait suite à l'avis de la Haute Autorité de la Santé (HAS).

Les sociétés savantes de neurologues et de gériatrie ont réagi à l’annonce de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, du déremboursement des médicaments contre la maladie d’Alzheimer. Selon eux, cette décision est “délétère pour les patients français et leur entourage”.

Selon la ministre de la Santé, le gouvernement annoncera ce déremboursement “dans les jours qui viennent”. Elle suit donc l’avis de la Haute Autorité de santé (HAS) qui estime trop peu efficaces les quatre médicaments (Aricept, Ebixa, Exelon, Reminyl) de traitement pour cette maladie et leurs génériques.

Plusieurs sociétés savantes et organisations professionnelles médicales, dont la Fédération des centres mémoire de ressources et de recherche et la Fédération française de neurologie, appellent à “un nouvel examen des résultats scientifiques réels des grandes études internationales”.

Aujourd’hui, ces médicaments contre la maladie d’Alzheimer sont remboursés à hauteur de 15 % par l’assurance maladie, ce qui lui a coûté environ 90 millions d’euros en 2015.