Roland Garros : journée compliquée pour les Français

Pour le début de ce troisième tour porte d'Auteuil, la journée s'annonce compliquée pour les Français, opposés à des adversaires coriaces. Voici les trois matchs à ne pas manquer aujourd'hui. 

Gilles Simon / Kei Nishikori — Court n°18 — 12h15 (3ème tour)

Gilles Simon (65è) sera-t-il le troisième Français à tomber face au tacticien japonais ? Ce sera une question d’endurance ! Après Maxime Janvier et Benoît Paire, Kei Nishikori, ex-numéro 4 mondial, s’attaque à un Gilles Simon en très bonne forme physique. Depuis le début du tournoi, “Gillou” a fait de bons choix tactiques, qui lui ont notamment permis de dominer le numéro douze mondial Sam Querrey, malgré un début de match un peu poussif. Si le physique tient, le Français a toutes ses chances face à un Nishikori loin de son meilleur niveau. Ce duel entre experts du fond de court promet d’être surprenant.

David Goffin / Gaël Monfils — Court Suzanne Lenglen — 14h15 (3ème tour)

En petite forme avant ce “Roland”, Gaël Monfils (37è) semble avoir oublié ses déceptions du printemps. Après une entrée en matière un peu délicate, il a déroulé en trois sets face au Slovaque Martin Klizan au deuxième tour. Le voilà enfin lancé dans le tournoi, où il reste le chouchou du public français. Mais pas sûr que ce soit assez pour effrayer le Belge David Goffin, neuvième joueur mondial. C’est la première vraie difficulté pour “La Monf’ ”, dans une partie de tableau relativement ouverte.

Lucas Pouille / Karen Khachanov — Court Philippe-Chatrier — 14h30 (3ème tour)

Duel de gros frappeurs en prévision. Sur le papier, le Russe (38è) et le numéro un français, très amis et parfois partenaires de double, ont des profils similaires. Bilan de leurs deux dernières rencontres : une victoire chacun. Balle au centre. Compliqué de prévoir l’issue de ce face-à-face. Si le début de tournoi de Lucas Pouille (15è) n’a pas été de tout repos, il l’a traversé sans trembler, avec de jolis sursauts lors des moments décisifs. Sans être chauvins, léger avantage à “La Pouille”.