Coupe d’Europe de rugby : le baromètre des clubs français

Ce week-end se déroule la deuxième journée de la coupe d’Europe de rugby. Tour d’horizon  des chances de l’emporter pour nos clubs français.

Castres — Exeter

  • Pourcentage de chance de s’imposer : 55%

Un match qui s’annonce serré

« Pas le droit de se rater » a annoncé Martin Laveau, le trois‐quart aile du Castres Olympique dans une interview pour La Dépêche. Après leur défaite 19–14 à Gloucester, les Castrais veulent se relancer. Cela passe par une victoire quasi‐impérative contre les joueurs d’Exeter samedi, qui arriveront conquérants après leur match nul dans leur stade face au Munster (10–10). Martin Laveau « veut absolument bien figurer dans cette coupe d’Europe et atteindre au moins les quarts de finale ». En s’imposant, les hommes de Christophe Urios pourraient également bien préparer leur déplacement à Clermont pour le compte du Top 14 le week‐end prochain.

Edinburgh — Toulon

  • Pourcentage de chance de s’imposer : 35%

Le retour de Bastareaud pour relancer Toulon ?

Douzième du Top 14, défait à domicile par les Newcastle Falcons (25–26) pour leur entrée dans la Champions Cup, rien ne va plus pour le Rugby Club Toulonnais. Le retour de Matthieu Bastareaud de ses cinq semaines de suspension peut‐il créer un déclic chez les Varois ? Le capitaine va devoir démontrer tout son leadership pour mener les siens à la victoire à Edimbourg. Une défaite en Écosse serait presque synonyme d’élimination pour les hommes de Patrice Collazo, dans une saison 2018–2019 qui s’annonce résolument compliquée pour le RCT.

Saracens — Lyon

  • Pourcentage de chance de s’imposer : 20%

Le blues de Lyon en Europe peut se prolonger

En laissant les Cardiff Blues s’imposer chez eux (21–30), les joueurs du Lyon olympique universitaire se sont mis en mauvaise posture. Ils doivent maintenant se déplacer à Londres et l’emporter pour éviter une élimination rapide en Champions Cup. La tâche semble ardue tant Saracens a fait forte impression lors de son match à Glasgow (3–13). La solidité affichée par l’équipe londonienne ne donne que peu d’espoir aux supporters lyonnais.

Racing 92 vs Ulster

  • Pourcentage de chances de s’imposer : 70%

Un rencontre aux allures de finale de poule

Le Racing 92, en 7position du Top 14 affrontera Ulster demain à 18h30. Si une surprise reste possible, le Racing demeure favori de la rencontre. Le demi de mêlée francilien Xavier Chauveau sera finalement de la partie, bien qu’il ait été touché à une hanche lors de son match contre les Scarlets. Plus de peur que de mal, donc. Le Racing pourra également compter sur son ailier fétiche Teddy Thomas, ménagé au Pays de Galles. De quoi rassurer le club français, qui devrait logiquement s’imposer dans cette rencontre.

Newcastle — Montpellier 

  • Pourcentage de chance de s’imposer : 50%

Les Héraultais ont l’occasion de prendre le large

Deuxième club français avec le RC Toulon dans la poule 5 de la Champions Cup, l’avenir des joueurs de Montpellier en Europe s’annonce plus clair que celui de leurs compatriotes. Leur victoire en France face à Édinburgh (21–15) a rendu leur situation plus confortable. Cependant, un déplacement à Newcastle, même contre des Falcons en petite forme (dernier de Premiership) n’est jamais chose aisée. Rencontre serrée en perspective, mais une victoire permettrait aux Montpelliérains d’affronter Toulon — qu’ils viennent de battre en Top 14 — dans les meilleures conditions lors de la prochaine journée de Coupe d’Europe.

Toulouse vs Leinster

  • Pourcentage de chance de s’imposer : 30%

La guerre des étoiles 

À gauche, les Toulousains, galvanisés par leur victoire à Bath en ouverture de Coupe d’Europe, quatre étoiles sur le maillot pour autant de titres continentaux remportés. À droite, les Irlandais de Leinster, quatre étoiles également… Sauf que la dernière étoile du Stade Toulousain date de 2010, et que dans l’intervalle, les Dublinois en ont décroché trois. Du côté Haut‐Garonnais, on est partagé entre inquiétude et excitation. L’ouvreur rouge et noir Zack Holmes explique pour Rugbyrama: « C’est un des plus beaux challenges que l’on puisse imaginer. (…) Il nous faut montrer tout ce dont nous sommes capables. » Vaste programme, d’autant que les Toulousains devront composer sans Cyril Baille, Rodrigue Neti ou encore Maxime Mermoz, blessés… ni Lucas Pointud et Jerome Kaino, tous deux suspendus.

Crédits photo: Flickr/Paddy‐K