Jeudi 25 octobre — Les principales informations de la mi-journée

De nouveaux colis suspects interceptés aux Etats-Unis, rebondissements dans l’affaire Kashoggi, la fermeture de la centrale Fessenheim annulée, la Newsroom du CFJ vous dévoile les principales informations de cette mi-journée !

INTERNATIONAL 

USA : Joe Biden, Robert de Niro, dix personnes en tout visées par des colis suspects
L’acteur Robert de Niro et l’ancien vice-président démocrate Joe Biden ont été visés à leur tour par la série de colis suspects adressés à des personnalités hostiles au président Donald Trump, qui a accusé jeudi les médias d’être en “grande partie” responsables de la “colère” dans la société américaine. Des colis similaires avaient déjà été livrés au couple Clinton, à l’ancien président Obama, à l’ancien directeur de la CIA John Brennan et cinq autres opposants à Donald Trump. Qui se cachent derrière ces colis ? explications dans notre article “Qui veut la peau de Barack Obama et Hillary Clinton ?”. (PC, AFP).

Khashoggi : toujours “des questions nécessitant des réponses” de Ryad, selon Ankara
Le chef de la diplomatie turque Mevlüt Cavusoglu a affirmé jeudi qu’il existait toujours “des questions” auxquelles Ryad doit répondre dans l’enquête sur le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi, notamment l’identité des commanditaires et où se trouve le corps. L’éditorialiste Jamal Khashoggi, qui contribuait notamment au Washington Post, s’était rendu le 2 octobre au consulat de son pays à Istanbul pour des démarches administratives. Il n’en est pas ressorti vivant. (PC, AFP)

Pékin : Shinzo Abe rencontre son homologue chinois Li Keqiang pour “améliorer” leurs relations
Shinzo Abe a rencontré jeudi à Pékin son homologue chinois Li Keqiang, à l’occasion de la première visite en Chine d’un Premier ministre japonais depuis sept ans, les deux puissances asiatiques cherchant à se rapprocher face aux incertitudes de la politique américaine. Le ton était cordial, à l’occasion du 40e anniversaire du Traité de paix et d’amitié scellé en 1978 par Pékin et Tokyo. (PC, AFP)

Génocide au Rwanda : une vidéo accable l’armée française
Mediapart a rendu publique jeudi une vidéo tournée par des militaires français à l’été 1994 au Rwanda. Elle révèle la passivité de l’armée durant le massacre de Bisesero, à l’ouest du pays. Le rôle de la France dans le génocide rwandais est vivement critiqué depuis 2014. L’Etat français est soupçonné d’avoir apporté son soutien au gouvernement hutu contre le Front patriotique rwandais, dominé par les Tutsis. (FC, AFP)

FRANCE

Nucléaire : Le Conseil d’Etat annule le décret sur la fermeture de la centrale de Fessenheim
Le Conseil d’Etat a annulé jeudi le décret d’avril 2017 sur la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim, jugeant que cette décision n’avait pas été “légalement prise”, EDF n’ayant pas alors formé de demande pour cette fermeture. Le décret, publié alors que Ségolène Royal était ministre de l’Environnement, était attaqué par des collectivités locales, parmi lesquelles la commune de Fessenheim (Haut-Rhin), ainsi que par les syndicats CFE-CGC Energies et FO Energies et mines. (PC, AFP)

Emploi : Marine Le Pen appelle l’État à “recapitaliser” l’aciérie Ascoval
Marine Le Pen a appelé jeudi l’État à “prendre ses responsabilités” dans le dossier Ascoval et à “recapitaliser” l’aciérie en redressement judiciaire, estimant que “l’heure des choix a sonné”. Le tribunal de Strasbourg a accordé mercredi un sursis de deux semaines à l’aciérie d’Ascoval bloquée depuis mardi par ses salariés qui espèrent toujours qu’un repreneur sauve les 281 emplois du site de Saint-Saulve (Nord). (PC, AFP)

Médias : Pigasse revend 49% de ses parts du Monde au Tchèque Kretinsky
Matthieu Pigasse a revendu à l’homme d’affaires tchèque Daniel Kretinsky 49% des actions de sa holding Le Nouveau Monde, l’un des actionnaires du groupe Le Monde, a indiqué jeudi la direction du quotidien. L’annonce a été faite jeudi matin par Matthieu Pigasse lors d’une réunion de 3 heures avec des représentants des journalistes et de la direction. (PC, AFP)

Paris : la piétonnisation des voies sur berges validée par la justice
Un arrêté sur la piétonnisation des quais de Seine, mesure phare et polémique de la maire de Paris (PS) Anne Hidalgo, a été validé jeudi par le tribunal administratif, après le rejet lundi en appel d’un premier arrêté. (PC, AFP)