Sécheresse : changer sa cons’eau

La sécheresse sévit en France depuis quelques semaines. 60 départements subissent des restrictions d’usage de l’eau, ce qui invite à repenser notre rapport à la consommation d’eau.

Il n’y a plus de saisons ! Ce mois de septembre a été l’un des plus chauds : il est l’un des trois mois de septembre les plus chauds depuis 1950. Conséquence : le pays fait face à des sécheresses rarement observées dans l’hexagone. Le Doubs, l’Aube et même le Pas‐de‐Calais offre à la vue des paysages presque sahéliens où la terre asséchée craquelle.

60 départements sont encore sous le coup de restrictions d’usage de l’eau. Si les précipitations diminuent et risquent de diminuer encore, il nous faudra trouver des solutions pour mieux répartir la distribution de l’eau. Moins consommer et mieux utiliser l’eau, telles sont les solutions souvent avancées : fermer le robinet d’eau, éviter les bains, uriner sous la douche pour éviter d’utiliser la chasse d’eau : nombreux sont les trucs et astuces avancés.

Mais quand on sait qu’il faut 10 000L à un jeans pour être produit, qu’un hectare de piste de ski en neige artificielle demande 4000md’eau, les gestes écocitoyens du quotidien paraissent bien insignifiants. Romain Felli, dans une interview au Temps en janvier 2017 déplorait le décalage entre les efforts des consommateurs et l’aveuglement des entreprises. « On rend responsable celui qui est en bout de chaîne, alors qu’il a en réalité très peu d’impact. C’est l’incohérence d’un système qui privilégie un type de croissance économique engendrant une grande pollution, mais tente dans le même temps d’encourager un mode de vie durable ».