France-Uruguay, à quel match s’attendre après le quart de finale de la Coupe du monde ?

Près de cinq mois après la victoire 2-0 des Bleus face à l’Uruguay, en quart de finale de la Coupe du monde de football en Russie, l'équipe de France s’apprête à rencontrer une nouvelle fois la Celeste, mardi en match amical au Stade de France. Pourtant, entre ces deux confrontations, beaucoup de choses ont changé.

« Pas du tout une revanche. » Pour l’attaquant uruguayen Luis Suarez, il est clair que le match France-Uruguay du mardi 20 novembre n’a pas vocation à être mis en parallèle avec le quart de finale perdu lors de la Coupe du monde en Russie, en juillet dernier. Pourtant, près de cinq mois après la victoire des Bleus (2–0), la donne a quelque peu changé.

Revue d’effectifs

Selon les compositions probables des deux équipes, les formations qui s’affronteront au Stade de France devraient être assez largement remaniées par rapport à la dernière confrontation des deux équipes.

Cinq changements sont à noter de part et d’autre. Parmi eux, le gardien uruguayen Fernando Muslera, coupable d’une grossière erreur de main sur le but d’Antoine Griezmann, devrait laisser sa place dans les cages à Martín Campaña. La défense des Ciel et Blanc devrait également se retrouver sans ses deux remparts : Diego Godin et José María Giménez.

Côté français, Didier Deschamps aura l’occasion de faire tourner ses joueurs et aligner une équipe quelque peu expérimentale. A l’arrière-garde, l’absence très probable de Benjamin Pavard, Samuel Umtiti (blessure) et Lucas Hernandez (blessure) ferait de Raphaël Varane le seul rescapé du mondial. Paul Pogba, métronome des Bleus durant la Coupe du monde, devrait, lui, céder sa place à Moussa Sissokho, et Olivier Giroud à Nabil Fekir.

De l’état de grâce à la petite crise

Il était pensé et attendu mais n’a pas mis longtemps à se faire sentir… L’effet de décompensation a touché les Bleus. Moins appliqués, moins dominateurs, plus relâchés, les hommes de Didier Deschamps n’affichent plus la sérénité dont ils étaient imprégnés pendant le mondial russe.

Au lendemain d’une défaite en Ligue des Nations face aux Pays-Bas (0–2), un nouveau faux pas ternirait la fin d’une année 2018 qui restera de toute façon dans les annales du football français. En conférence de presse dimanche 18 novembre, Kylian Mbappé a assuré qu’une victoire contre l’Uruguay serait une réaction d’orgueil. Ce mardi, le numéro 10 des Bleus pourra également affronter pour la première fois son coéquipier parisien Edinson Cavani, absent du fameux quart de finale.

Le retour de Cavani

A Nijni Novgorod, le 6 juillet 2018, Edinson Cavani était contraint de rester sur le banc (blessure) face aux Français. Cinq mois plus tard, dans l’antre de Saint-Denis, la star uruguayenne aura certainement à cœur de prendre sa revanche.

Auteur de huit buts en huit matchs depuis le début de saison en Ligue 1, le numéro 9 du PSG sera un des éléments clefs pour éviter à la Celeste une quatrième défaite consécutive. D’autant que pendant la Coupe du monde, « el Matador » avait inscrit trois buts avant de se blesser. Laissant ses compatriotes orphelins de l’idole de tout un peuple.

Habituellement propice aux matchs nuls, ce France-Uruguay a tous les ingrédients pour débrider une rencontre d’ordinaire fermée et donner au public français un goût d’éternel étoilé.