Lauryn Hill, l’impossible come-back

Programmée à Bercy à l'occasion des vingt ans de son premier album, l'ex star des Fugees est encore arrivée en retard. Une habitude pour celle qui collectionne les rendez-vous manqués depuis dix ans.

La salle était pourtant comble, mardi soir, à Bercy, pour célébrer les 20 ans de The Miseducation of Lauryn Hill, premier album solo de la chanteuse de hip-hop et de soul américaine. Mais avec un concert démarré deux heures et demi en retard, une première partie houleuse, et un concert interrompu brutalement par la fermeture de la salle… le retour de Lauryn Hill à Paris s’est avéré un fiasco. Un énième flop, après plus de dix ans de tentatives de come-back.

  • 2005 : retrouvailles ratées avec les Fugees

Après neuf ans de carrière solo, Lauryn Hill retrouve les Fugees, le groupe par lequel sa carrière a commencé dans les années 90. Au programme : une série de concerts à travers l’Europe et l’enregistrement d’un nouvel album. Il ne verra jamais le jour.  

Ses anciens collaborateurs, Pras Michael et son ex-compagnon Wyclef Jean, racontent qu’elle était systématiquement en retard et qu’elle exigeait de se faire appeler “Miss Hill” par toute l’équipe. En solo, Lauryn Hill recommence une série de concerts. Elle arrive régulièrement en retard aux concerts. Les spectateurs la huent.

  • 2009 : une tournée européenne annulée

Lauryn Hill doit faire une tournée de dix jours en Europe au mois de juillet. Au deuxième concert, Lauryn Hill s’évanouit sur scène. Les spectateurs demandent un remboursement de leurs places : refusé. Son équipe annonce peu après que sa performance au festival de jazz de Stockholm sera annulée pour des “raisons médicales” non spécifiées. Puis c’est l’intégralité de la tournée qui est annulée.

  • 2012–2013 : condamnée pour fraude fiscale

En juin 2012, Lauryn Hill est accusée de fraude fiscale pour un montant de 1,8 millions de dollars de revenus gagnés entre 2005 et 2007. L’artiste se défend alors sur Tumblr un message, expliquant qu’elle était simplement devenue “underground”. Selon elle, elle payait tout à fait régulièrement ses impôts quand elle travaillait dans le système classique de la musique : “ça s’est arrêté uniquement quand il était devenu nécessaire de me retirer de la société”. Underground ou non, elle accepte de plaider coupable et de rembourser les taxes qu’elle doit. Sauf qu’en 2013, elle n’a payé que 50.000 dollars sur les 500.000 et quelques qu’elle doit aux Etats-Unis. Le 4 mai, elle sort “Neurotic Society“, son premier single depuis dix ans. Le titre a été composé en urgence, à cause d’une échéance légale qui approchait. Un album doit sortir dans l’année. Le 6 mai, Lauryn Hill est incarcérée pour trois mois. Le disque ne verra pas le jour.  

  • Depuis 2016 : nouveaux concerts entachés de retard

Lors d’un concert à Atlanta, Lauryn Hill arrive deux heures et vingt minutes après l’horaire prévu. La salle ferme précisement à 23 heures : le concert dure moins de quarante minutes. Face à la colère des fans, elle explique d’abord que son chauffeur s’était perdu, puis qu’elle était en retard car elle devait “aligner son énergie avec l’heure”.

Les retards deviennent chez elles une habitude : il y a quelques jours, c’est deux heures après l’horaire prévu qu’elle est arrivée sur scène à Bruxelles.

Un nouveau concert doit avoir lieu mercredi soir à l’AccorHotels Arena de Bercy. Sur les réseaux sociaux, l’artiste s’excuse des performances ratées et ignore les huées : “Merci beaucoup de votre amour”.