Une femme a menacé de faire exploser une banque à Alès, avant de se rendre

Une femme d’une soixantaine d’années s’est retranchée pendant plus de quatre heures dans une banque d’Alès, dans le Gard, menaçant de faire exploser l’établissement, ont rapporté plusieurs médias dans la matinée. Munie d’un sac à dos, elle affirmait que celui‐ci contenait des explosifs. Arrivé sur place rapidement, le raid a négocié avec elle pour la faire sortir, et elle s’est finalement rendue vers 13h45, affirme le Midi Libre. Les mains levées, elle est sortie de l’établissement bancaire et a été prise en mains par les sapeurs‐pompiers présents sur place, puis conduite en psychiatrie pour des examens.

Selon une source proche du dossier citée par l’AFP, la femme n’était en réalité armée d’aucun dispositif explosif, et tenait un discours “incohérent et décousu.”

Le quartier, dans le centre‐ville d’Alès, a été bouclé durant toute la durée des opérations. A 14 heures a débuté une opération de déminage pour s’assurer que la scène n’était plus dangereuse. Les personnes présentes dans la banque, une dizaine d’employés et trois clients, avaient pu en sortir rapidement et avaient été accueillis dans une brasserie pour être pris en charge par les pompiers. La femme serait inconnue des services de renseignement.

Prévenu vers 9 heures 30, le procureur de la République est resté sur place, durant les opérations, en compagnie du sous‐préfet du Gard, pour suivre l’intervention du Raid.