Cinq prétendants pour un Ballon d’or

Le prestigieux trophée sera-t-il pour un Français ? La question est tout à fait légitime en cette année de Coupe du monde remportée par les Bleus. Mais Luka Modric et Cristiano Ronaldo ne seront sûrement pas de cet avis. Revue d’effectif des favoris.

 « Vingt ans après c’est le moment ». Ces paroles de la chanson de Vegedream, Ramenez la coupe à la maison, encourageaient l’équipe de France à gagner la finale de la Coupe du monde. Mais elles pourraient très bien s’appliquer à la cérémonie du Ballon d’or ce lundi soir. Le dernier représentant des Bleus à remporter le prestigieux trophée individuel reste Zinédine Zidane en 1998. Vingt ans après, ils sont trois tricolores à briguer le Graal de tout footballeur : Raphaël Varane, Antoine Griezmann et Kylian Mbappé. Ils devront toutefois se méfier du génial Luka Modric, milieu de terrain croate vice-champion du monde, et de l’extraterrestre Cristiano Ronaldo.

Luka Modric (Real Madrid — Croatie)

L’homme qui mena la Croatie à sa première finale de Coupe du monde. Après avoir remporté une troisième Ligue des champions d’affilée avec le Real Madrid en juin dernier, Luka Modric a mis son talent au service de sa sélection. Véritable chef d’orchestre du milieu des « Damiers », Luka Modric s’est consolé après la défaite en finale avec un titre de meilleur joueur de la compétition. Toujours du côté des prix individuels, le Croate a garni son armoire à trophée au fil des semaines. D’abord avec le prix UEFA du meilleur joueur européen de la saison. Pas suffisant pour le footballeur à la chevelure blonde qui rafle en plus le prix « The Best », remis par la FIFA et qui se passe de traduction. En attendant le Ballon d’or pour finir l’année en apothéose ?

Kylian Mbappé (Paris Saint-Germain – France)

Le jeune homme qui mena la France à sa deuxième victoire en Coupe du monde. Ce n’est plus un secret pour personne : Kylian Mbappé est le nouveau prodige du foot français. Ou du foot tout court. Donner une leçon de football à l’Argentine de Lionel Messi en huitièmes de finale de Coupe du monde ? Achever la Croatie de Luka Modric en finale ? Remporter le trophée de meilleur jeune de la compétition ? Le programme d’été de Kylian Mbappé n’a pas grand chose à voir avec celui de tous les autres jeunes français de 19 ans. Adoubé par les légendes Pelé ou Maradona, le natif de Bondy sera peut-être un peu juste pour remporter le Ballon d’or. La faute à une absence de trophée majeur remporté avec le PSG dans la saison. En revanche, le trophée Kopa, attribué au meilleur footballeur de moins de 21 ans de la saison, lui semble promis.

Antoine Griezmann (Atlético Madrid – France)

En 2016, Antoine Griezmann n’avait pas été en réussite. L’attaquant de l’Atlético Madrid avait échoué en finale de la Ligue des champions et en finale de l’Euro. Résultat : une honorable mais forcément décevante troisième place au Ballon d’or. Deux ans plus tard, le Français ne s’est pas contenté de jouer ses finales, il les a gagnées. Avec une Ligue Europa, une Supercoupe d’Europe et une Coupe du monde dans sa besace, le joueur originaire de Mâcon s’avance plus confiant. Trop même ? Multipliant les déclarations dans les médias au sujet du Ballon d’or, certains se sont demandé si le Français n’en faisait pas trop. Réponse de l’intéressé : « Je ne suis pas obsédé par le Ballon d’or mais je veux le gagner. »

Raphaël Varane (Real Madrid – France)

Luka Modric a la Ligue des champions. Kylian Mbappé et Antoine Griezmann ont la Coupe du monde. Raphaël Varane a les deux. Alors quand l’Equipe annonce que lundi soir, ce sera « sûrement le plus beau triplé de l’année », le joueur formé à Lens peut se prendre à rêver. Taulier des Bleus et du Real Madrid la saison passée, Raphaël Varane fait partie des favoris d’un trophée qui n’a pas tendance à récompenser les défenseurs. Forcément, il est plus facile de briller quand le joueur est porté vers l’attaque, lui permettant d’inscrire plus de buts ou d’offrir plus de passes décisives. Ils ne sont que trois défenseurs à avoir remporté le trophée depuis sa création. Le dernier était Fabio Cannavaro en 2006. Cette année-là, le défenseur italien avait remporté la Coupe du monde. C’est encore un trophée de moins que Raphaël Varane.

Cristiano Ronaldo (Juventus — Portugal)

L’habitué de la cérémonie. Quintuple vainqueur du Ballon d’or, Cristiano Ronaldo fait cette année office d’outsiders parmi les favoris. Méfiance tout de même car le Portugais affiche comme à son habitude des statistiques monstrueuses en fin d’année. L’attaquant intraitable en Ligue des champions a inscrit quinze buts lors de la dernière édition, dont un retourné fantastique en quarts de finale contre son futur club, la Juventus de Turin. A la Coupe du monde, la superstar n’aura pas su emmener son équipe au-delà des huitièmes, mais son triplé contre l’Espagne reste un des moments forts de la compétition.

Quel que soit le footballeur récompensé, le grand vainqueur du Ballon d’or 2018 restera le suspense. Qui se faisait bien discret, depuis 10 ans, avec l’ère Ronaldo-Messi.