Gilets jaunes : un nouveau rassemblement peut-il avoir lieu samedi ?

Plusieurs collectifs de gilets jaunes ont appelé sur Facebook à de nouveaux rassemblements à Paris samedi 8 décembre. Mais après les débordements qu’ont connu les Champs-Elysées le 24 novembre et le 1er décembre derniers, le gouvernement veut empêcher de nouveaux actes de violences.

Une nouvelle manifestation pourrait-elle être interdite ? L’hypothèse est évoquée dans certains rangs de la police. Le secrétaire général des CRS a notamment appelé le ministre de l’Intérieur à « prohiber toute manifestation à Paris » samedi prochain. Pourtant, ce scénario reste peu probable car manifester constitue un droit fondamental. Interdire l’accès à Paris aux manifestants serait par ailleurs techniquement difficile à mettre en place, les forces de l’ordre ne pouvant pas quadriller tout Paris.

Le système de « fan-zones » abandonné

En revanche — les syndicats policiers l’ont confirmé de source gouvernementale en début d’après-midi — le système de périmètre sécurisé de type fan-zone, qui avait été mis en place samedi dernier pour encadrer les gilets jaunes, ne sera pas reconduit samedi prochain en cas de nouvelle manifestation.

Une annonce qui sonne comme un aveu d’échec de la part du gouvernement. Fortement critiqué, ce dispositif avait été défendu à plusieurs reprises par le ministre de l’Intérieur, affirmant avoir voulu « tendre la main » aux « gilets jaunes », en créant un espace sécurisé pour défiler sur les Champs-Elysées. Selon les syndicats policiers, aucune autre information n’a encore filtré sur les options envisagées par l’Intérieur en cas de nouvelle mobilisation samedi prochain.

Valérie Pécresse, la présidente LR de la région Ile-de-France, a appelé lundi à un retour au calme. « Paris ne peut pas supporter un troisième week-end de chaos », a-t-elle estimé, soulignant que le « préalable, c’est le retour à l’ordre. » Entre lancés de projectiles, voitures brûlées et vitrines cassées, le dispositif des fan-zones n’avait pas permis d’éviter les violences survenues dans la capitale samedi 1er décembre. Le bilan de la mobilisation est lourd : 110 blessés et 287 personnes interpellées par les forces de l’ordre.