Le groupe de médias Thomson Reuters va supprimer 3200 emplois d’ici deux ans

Le groupe de médias américano-canadien Thomson Reuters a annoncé mardi la suppression de 3.200 emplois d’ici deux ans dans le cadre d’un plan de restructuration. Celui-ci devrait entraîner la fermeture de 30% de ses bureaux dans le monde.

Le monde des médias est touché par un nouveau plan social. Le groupe de médias américano-canadien Thomson Reuters a informé mardi 4 décembre que 3.200 emplois seront supprimés d’ici deux ans dans le cadre d’un plan de restructuration. Un tiers de ses bureaux dans le monde entier ne seront plus actifs.

Thomson Reuters est le groupe auquel appartient Reuters News, une des trois plus grandes agences de presse du monde avec l’Agence France-Presse (AFP) et Associated Press (AP). Ces grossistes de l’info ont comme but de fournir les médias du monde entier, en délivrant des milliers d’informations sur l’actualité chaque jour.

Lors d’une conférence face à ses investisseurs à Toronto, Thomson Reuters a expliqué que ces réductions de postes devaient toucher 12% de sa main-d’oeuvre.

L’objectif est de réduire la présence mondiale de l’agence pour opérer en 2020 dans seulement 133 villes.

Mi-novembre, l’agence de presse Reuters News –spécialisée dans l’information générale et qui représente 6% du chiffre d’affaires du groupe– avait confirmé une réorganisation de ses bureaux européens se traduisant par des suppressions de postes, notamment dans les services qui produisent en deux langues en Italie, en Allemagne et en France.

Ces annonces interviennent en pleine transformation du groupe. Il vient de céder au fonds d’investissement Blackstone sa division “Financial and Risk”, qui comprend les terminaux financiers et les données de marché les alimentant, afin de se réorienter vers le conseil juridique et fiscal ainsi que l’information.

Début octobre, l’AFP avait annoncé un projet de suppression nette de 125 postes sur cinq ans (5% des effectifs), dans le cadre d’un “plan de transformation” qui vise à ramener le résultat net de l’entreprise à l’équilibre en 2021.