Emmanuel Macron conspué par des manifestants au Puy-en-Velay

Malgré les annonces du Premier ministre, la colère des Français ne retombe pas. Emmanuel Macron a pu en faire l’amère expérience, mardi soir au Puy-en-Velay. A son arrivée dans le chef-lieu de Haute-Loire, le président de la République a été hué par des manifestants.

Emmanuel Macron s’était rendu au Puy-en-Velay pour visiter la préfecture du département, incendiée samedi soir par des gilets jaunes. Il voulait ainsi apporter son soutien aux employés de la préfecture présents ce soir-là, disant être en déplacement « pour témoigner personnellement et directement de son respect et de son soutien aux agents. »

Mais la rumeur du déplacement présidentiel s’est semble-t-il répandue comme une traînée de poudre, et quelques dizaines de manifestants se sont rendus devant le bâtiment pour huer le président de la République à sa sortie. Quelques heures plus tôt, sa popularité avait atteint son plus bas depuis le début du quinquennat dans le baromètre Ifop-Fiducial (23 % d’opinions positives).

Le gouvernement a pourtant, mardi, annoncé plusieurs mesures afin de mettre fin au mouvement des gilets jaunes. Moratoire sur les taxes écologiques sur le carburant, gel de la hausse des prix du gaz et de l’électricité, report de la réforme du contrôle technique ne semblent donc pas suffire. Les chefs de l’opposition, déjà, avaient regretté que ces annonces n’aillent pas plus loin. Il devrait donc y avoir, mardi, un acte IV à la mobilisation des gilets jaunes.