Un an après la mort de Johnny Hallyday : «Je m’assois et je pense à lui»

Pour l’anniversaire de la mort de Johnny Hallyday ce mercredi, les admirateurs du chanteur se faisaient rare dans l’église de la Madeleine. Si certains n’ont pas oublié de rendre hommage à leur idole, la foule devrait être plus au rendez-vous dimanche prochain. 

Dans l’église de la Madeleine, rien ne laisse penser qu’on fête un (triste) anniversaire. Celui de la mort de Johnny Hallyday. C’est en se penchant sur le livre d’or, où les fans laissent un mot pour leur idole, qu’on se rappelle que le chanteur est décédé il y a tout juste un an. « Tu nous manques vraiment en ce jour très spécial », a écrit une fidèle. Ce mercredi, une poignée d’admirateurs sont venus hommage à « l’idole des jeunes ». Pour voir du monde, il faudra attendre dimanche, à l’occasion de la grande messe.

André revient de Marnes‐la‐Coquette. Il s’est réveillé à 7 heures ce matin pour déposer une fleur et une bougie devant la maison de Johnny Hallyday. « Il n’y avait que deux autres personnes », soupire ce fan présent à une quarantaine de concerts de la star. L’homme de 70 ans est ensuite venu à la Madeleine pour inscrire quelques mots dans le livre d’or. « Salut mon Jojo, je reviens de Marne‐la‐Coquette. Dédé. Que je t’aime », a‐t‐il écrit, comme on laisserait un mot sur le frigo pour un membre de sa famille.

 

Il y a un an, André avait déjà fait le chemin jusqu’à Marnes‐la‐Coquette… De bonne heure, après avoir appris la mort de son idole à trois heures du matin devant sa télé. Depuis, ce Parisien s’est rendu à chaque messe célébrée à l’église de la Madeleine en hommage au chanteur. « Je n’ai pas la foi, mais je viens par respect pour Johnny », assure‐t‐il. En février, il prévoit de se rendre à Saint‐Barthélemy pour se recueillir sur la tombe du défunt.

Materne, lui, a déjà visité l’île. « C’était une surprise de ma femme, glisse ce quinquagénaire strasbourgeois tout en montrant les photos du voyage sur son téléphone. Elle m’a fait croire qu’on allait en Guadeloupe et finalement on a embarqué dans un avion direction Saint‐Barth’. » Il le reconnaît : il est un peu en pèlerinage aujourd’hui. « Je vais venir tous les jours de la semaine. Je m’assois et je pense à lui. » Malheureusement pour Materne, il doit rentrer à Strasbourg ce week‐end pour s’occuper de son restaurant. Il avait manqué les obsèques de Johnny Hallyday pour la même raison.

« C’est lamentable »

Une solution : suivre la cérémonie à la télévision. Et beaucoup de fans seront dans cette situation, faute de place. La Madeleine affiche complet pour dimanche : 1100 fidèles de Johnny sont attendus. La priorité a été donnée aux fans présents à toutes les messes célébrées les 9 du mois. Un avantage accordé aux Parisiens, regrette certains. D’autant plus que certains provinciaux hésiteront peut‐être à rejoindre la capitale ce week‐end en raison des manifestations des gilets jaunes. « Certains fans étaient inscrits depuis deux mois pour la messe de dimanche, informe Xavier, responsable au sein de l’église. Je n’ai jamais vu ça pour un défunt ! A chaque messe, il y a de plus en plus de monde. Normalement, c’est l’inverse. »

Forcément, certains fans sont déçus de ne pas pouvoir assister à la messe. « C’est lamentable ! », s’insurge Dany. Cette femme de 71 ans regrette le manque d’informations concernant l’inscription pour la grande messe dominicale. Marie‐Christine espérait elle aussi récupérer des invitations en venant à la Madeleine ce matin. Comme Dany, elle repartira bredouille. « Ce n’est pas grave, relativise‐t‐elle. Je regarderai la cérémonie à la télévision. Et je viendrai me recueillir le lendemain. » Avant de quitter l’église, elle remet ses écouteurs. Dans ses oreilles, le dernier album de Johnny, évidemment.