A Paris, les manifestations lycéennes se poursuivent

La veille de l’acte IV de la manifestation des gilets jaunes, la mobilisation lycéenne se poursuit à Paris vendredi 7 décembre, pour la cinquième journée consécutive.

Malgré l’interpellation violente de Mantes-la-Jolie qui émeut la Toile, vendredi 7 décembre, après l’arrestation en position de sécurité d’une dizaine d’adolescents, la mobilisation lycéenne se poursuit à Paris.

Une manifestation est prévue pour préparer la mobilisation de l’Acte IV des gilets jaunes ce week-end. Des étudiants de l’université de Tolbiac seront présents aux côtés des lycéens à partir de 10h30. Du onzième arrondissement de la capitale devant le lycée Dorian, au dix-neuvième, les adolescents reconduisent pour la cinquième journée consécutive le blocus des établissements scolaires.

Dans le 19ème arrondissement au lycée Lambert, les lycéens ont choisi des poubelles et un sapin de Noël pour bloquer l’accès de leur établissement dans le calme, a indiqué LCI. La situation est plus mouvementée à quelques rues de là, devant le lycée Bergson où une compagnie de CRS est mobilisée.

Bouteilles d’eau, lait et sucreries… Dans le 14ème arrondissement parisien, une dizaine de lycéens a manifesté devant l’école Paul Bert, plusieurs dérapages ont été rapportés par la police dont le pillage d’une épicerie voisine.

Au-delà du soutien aux gilets jaunes manifesté par ces adolescents, ils combattent dans la rue la réforme des lycées et la plateforme d’orientation post-baccalauréat ParcoursSup. Près de 700 adolescents ont été interpellé jeudi 6 décembre dans toute la France, suite aux manifestations et troubles à l’ordre public, survenus devant plus de 280 établissements scolaires.

En février 2018, le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer, annonçait sa réforme du lycée dont le point phare est la modification des modalités du baccalauréat à partir de 2021. La note finale de l’examen reposera dorénavant à 40% sur le contrôle continu, une mesure qui déchaine la grogne des lycéens.