Accusé d’homophobie, Kevin Hart renonce à présenter les Oscars

Depuis mercredi, les tweets postés par l’acteur Kevin Hart font le tour du réseau social. Pointés du doigt pour leur caractère homophobe et transphobe, ils ont poussé l’acteur de comédies américaines à annoncer ce vendredi qu’il renonce à présenter la cérémonie des Oscars.

Dans une vidéo postée sur Instagram ce jeudi soir, l’acteur de 39 ans ne nie pas être l’auteur de ces tweets et explique que l’académie des Oscars lui a demandé de choisir entre s’excuser ou renoncer à présenter la cérémonie. « J’ai choisi de m’abstenir de m’excuser. La raison pour laquelle je me suis abstenu, c’est que j’ai répondu plusieurs fois sur cette affaire », explique-t-il.

Après avoir expliqué qu’il a « évolué » depuis la publication de ces tweets, il présente finalement ses excuses envers la communauté LGBT, affirmant qu’il regrette ses « mots indélicats » du passé. « Mon objectif est de rapprocher les gens, pas de les diviser. Tout mon amour et ma reconnaissance à l’Académie. J’espère qu’on se reverra », ajoute-t-il.

Les tweets mis en cause ne sont actuellement plus en ligne, mais Benjamin Lee, un journaliste du Guardian, avait posté des captures d’écran mercredi dernier. « Je me demande quand Kevin Hart va se mettre à supprimer tous ses vieux tweets », s’interrogeait-il ironiquement. « Si mon fils rentrait à la maison et voulait jouer avec la poupée de ma fille, je lui casserais la poupée sur la tête en lui disant ‘arrête, c’est gay’ », déclarait notamment l’acteur.

Aucun autre candidat n’a encore été évoqué par l’académie des Oscars pour le remplacer. La 91e cérémonie de remise des Oscars est prévue le 24 février 2019 à Hollywood.