Deux hauts représentants syriens en visite en France vendredi

Les deux plus hauts représentants des zones syriennes sous contrôle kurde seront à Paris demain. Cette rencontre prend place après l’annonce de Donald Trump du retrait des forces américaines déployées en Syrie. Ils se définissent comme ” la véritable opposition ” au régime de Bachar el‐Assad. 

Ilham Ahmed et Riad Darar viennent en France demain. Ils dirigent tous deux le Conseil démocratique syrien (CDS), bras politique des Forces démocratiques syriennes (FDS). Celles‐ci contrôlent Rojava, l’autre nom du kurdistan syrien où une autonomie de facto a été instaurée au début du conflit qui ravage la Syrie depuis 2011, ainsi que la ville de Raqqa, libérée en 2017. 

Avant le retrait des forces américaines déployées en Syrie, ordonné par Donald Trump, cette coalition arabo‐kurde était soutenue par Washington, qui les épaulait notamment dans leur combat contre le jihadistes du groupe Etat islamique (EI) restant à Raqqa. Ils perdent un allié, d’autant que le régime avait menacé en mai dernier, de « reprendre par la force » les territoires occupés par les FDS. 

Mercredi soir, le ministre des Affaires étrangères, Jean‐Yves Le Drian a déclaré que l’organisation Etat islamique ” conservait des positions territoriales dans l’est [de la Syrie] “, et que ” leur reprise par les FDS avec le soutien de la coalition était l’absolue priorité “. Florence Parly, ministre des armées, a ajouté jeudi matin que « Daech n’était pas rayé de la carte », et a déploré le départ des forces américaines.

lham Ahmed et Riad Darar se présentent comme la ” véritable opposition ” au régime de Bachar el‐Assad. Cet été déjà, ils avaient été reçus lors d’une visite officielle à Damas, pour engager des négociations sur l’occupation du kurdistan occidental (syrien).