Pollution : les véhicules polluants interdits d’accès à Paris mercredi

Avec le beau temps et des températures extrêmement douces pour un mois de février, plusieurs régions de France sont particulièrement touchées par les particules fines. Pour lutter contre ce phénomène polluant, les préfectures d’Île-de-France, du Nord, du Pas‐de‐Calais et du Rhône ont décidé de diminuer la limitation de vitesse de 20 km/h sur certains axes, à partir de ce mardi matin.

Île‐de‐France

Bien que le niveau de pollution ne soit pas encore préoccupant en région parisienne, la préfecture de police a décidé à titre préventif d’abaisser les limites de vitesse de 20 km/h les prochains jours, sur les voies habituellement limitées à 90, 110 et 130 km/h. Elle renforce également son dispositif de contrôles routiers.

Un pic de pollution étant attendu mercredi, la préfecture de police de Paris a annoncé l’interdiction des véhicules les plus polluants dans un périmètre délimité par l’A86, soit Paris et sa proche banlieue. Mercredi, de 5 heures 30 à minuit, seuls les véhicules porteurs de vignettes Crit’Air de 0 à 3 pourront circuler. Les véhicules de catégorie 4 et 5, ainsi que les véhicules non‐porteurs de vignettes, seront bloqués à l’entrée de ce périmètre.

Pour encourager les Parisiens à emprunter les transports en commun, la maire de Paris Anne Hidalgo a souhaité que le stationnement résidentiel soit gratuit ce mardi.

Nord et Pas‐de‐Calais

Dans la même dynamique que Paris, les préfectures du Nord et du Pas‐de‐Calais ont abaissé jusqu’à mercredi soir les vitesses de circulation de 20 km/h sur les axes limités à 110 et 130 km/h.

La qualité de l’air respiré à Dunkerque, Lille et Calais serait particulièrement mauvaise ces jours‐ci, selon Atmo Hauts‐de‐France. D’ailleurs, la concentration en particules fines maximale recommandée « pourrait être dépassée », indique la préfecture.

Dans la métropole lilloise, la qualité néfaste de l’air serait de 8 sur une échelle de 10. En cas d’aggravation de la concentration de particules fines mardi, le préfet serait contraint « de mettre en place la circulation différenciée dans la métropole lilloise à compter de mercredi 27 février au matin », sur la base des vignettes Crit’air.

©Atmo Hauts‐de‐France

Rhône et Sud

Dans le Rhône, l’observatoire Atmo France lance une alerte vigilance pollution concernant la « très mauvaise » qualité de l’air dans la région, liée en particulier à l’autoroute du Soleil (A7). La limitation de vitesse y est également abaissée de 20 km/h sur les axes à 130, 110 et 90 km/h, et de 10 km/h sur ceux à 80.

Dans le Sud, une qualité « médiocre » de l’air a été relevée à Marseille et Avignon, mais aucune mesure spécifique n’a été prise en ce début de semaine.