“Escroc”, “raciste” etc : l’audition de l’ex-avocat de Trump en trois citations fortes

Auditionné devant le Congrès, Michael Cohen a multiplié les attaques à l'égard de son ancien collaborateur qu'il a défendu pendant plus de dix ans. Il l'a notamment accusé d'avoir menti au peuple américain sur ses liens avec la Russie pendant la campagne présidentielle.

Un témoignage accablant. L’ancien fidèle de Donald Trump s’est montré virulent à l’égard de son ex‐mentor, pointant du doigt à la fois sa personnalité, il a parlé de “menteur”, et le mettant en cause dans diverses affaires.

  • “Vous m’avez demandé si Trump avait comploté avec la Russie. Je ne peux pas l’affirmer, mais j’ai des soupçons.”

C’est le dossier épineux qui empoisonne le mandat du locataire de la Maison‐Blanche. Qualifiant Donald Trump d’ “escroc”, son ancien avocat a refusé d’affirmer qu’il avait entretenu des liens avec la Russie pendant la campagne présidentielle, mais a souligné à plusieurs reprises détenir des doutes importants à ce sujet. Il a également soutenu que Donald Trump avait eu connaissance des révélations de WikiLeaks sur sa rivale Hillary Clinton pendant la campagne.

Donald Trump est actuellement visé par une enquête sur le sujet. Menée par un procureur indépendant, Robert Mueller, elle bouscule le mandat présidentiel.

  • Des “paiements secrets” pour acheter le silence de deux actrices de films pornographiques

Michael Cohen a soutenu que le président lui avait demandé de réalisé un paiement de 130 000 et un autre de 150 000 dollars à deux actrices de films X avec lesquels Donald Trump aurait entretenu des liaisons dans les années 2000. Le but : qu’elles taisent leur relation.

Pour appuyer son affirmation, l’ancien avocat a apporté au Congrès des chèques que lui auraient versés Donald Trump pour le rembourser.

  • “Il est raciste. Il m’a dit un jour que les Noirs ne voteraient pas pour lui car ils sont trop stupides.”

Avant et après son élection, le président aurait multiplié les propos racistes et insultants à l’égard des personnes noires, raconte son ancien avocat. Michael Cohen a évoqué devant le Congrès plusieurs échanges qu’il aurait eu personnellement avec Donald Trump.

Il a notamment fait référence à un trajet en voiture avec le candidat d’alors dans un quartier populaire et durant lequel il avait affirmé que “seuls les Noirs pouvaient vivre dans ce genre d’endroit”. Le candidat d’alors aurait aussi affirmé pendant la campagne que selon lui “les Noirs ne voteraient pas pour lui car ils sont trop stupides.”

  • “Donald Trump n’a jamais voulu gagner (…). Toute la campagne n’était qu’une grande publicité pour sa marque.”

Michael Cohen a récusé toute ambition présidentielle de la part de Donald Trump. Pour lui, l’ancien magnat de l’immobilier ne s’attendait ni à gagner les primaires, ni l’élection présidentielle. Sa candidature ne devait servir qu’à mettre en avant son empire immobilier et ses diverses affaires financières, notamment dans les domaines de l’hôtellerie, du tourisme ou des terrains de golf.

Connu du grand public avant le début de la campagne présidentielle, Donald Trump a fait sa renommé grâce à ses apparitions dans diverses publicités télévisées ou encore son émission de télé‐réalité “The Apprentice” et sa célèbre réplique “Vous êtes viré !”