L’Ukraine se retire de l’Eurovision à cause des tensions avec la Russie

En trois jours, quatre candidats ukrainiens à l'Eurovision ont jeté l'éponge

Deux ans après avoir accueilli l’Eurovision, l’Ukraine renonce à se présenter à l’édition 2019 du concours musicale. La décision a été annoncée ce mercredi 27 février après que quatre groupes locaux ont refusé de représenter leur pays à la compétition qui aura lieu en mai en Israël.

Alors que la crise entre la Russie et l’Ukraine se poursuit,  l’Eurovision y devient de plus en plus politique. Maruv, la chanteuse qui avait remporté l’adhésion du public a refusé de signer un contrat imposé par le diffuseur ukrainien, qui lui interdisait notamment de se produire en Russie. Très populaire en Russie comme en Ukraine, elle a déclaré ne pas vouloir que sa performant se transforme en «une campagne de promotion pour les politiciens». Il lui a été reproché de ne pas vouloir être une «ambassadrice culturelle de l’Ukraine» et une «porte‐parole de l’opinion publique ukrainienne dans le monde».