Macron reste ouvert à un report du Brexit

Un mois avant le Brexit, Emmanuel Macron qui accueillait la chancelière allemande Angela Merkel au Palais de l’Elysée mercredi, s’est montré réceptif à un éventuel report envisagé par la Première ministre britannique Theresa May.

“Si les Britanniques ont besoin de davantage de temps, nous pourrons examiner une demande d’extension”, a déclaré le Président de la République, lors d’une conférence de presse conjointe avec la chancelière allemande Angela Merkel.

En effet, la cheffe de l’exécutif britannique n’exclut pas de décaler l’accord final du Brexit au mois de juin, a‐t‐elle annoncé mardi, si les députés rejetaient son accord sur le retrait de la Grande‐Bretagne de l’Union européenne. Un mouvement stratégique à l’heure où plusieurs membres europhiles de son cabinet menacent de démissionner, en cas de “no‐deal” avec l’Union européenne.

Pour autant, Emmanuel Macron a souligné que la demande d’extension ne pourra être accepté que “si elle est justifiée”. Précisant aussi que “l’accord de retrait ne peut être renégocié”.

Lire aussi: Theresa May laissera le choix au parlement de reporter le Brexit