Tariq Ramadan dépose plainte pour « dénonciation calomnieuse » contre ses accusatrices

Mis en examen pour soupçon de viol, Tariq Ramadan a porté plainte vendredi 22 février contre ses accusatrices. Selon une information RTL, le prédicateur suisse affirme que les trois femmes « Christelle », Henda Ayari et Mounia Rabbouj ont menti et que leurs relations sexuelles étaient consenties.

Trois séries de plaintes pour « dénonciation calomnieuse » et « dénonciation d’une infraction imaginaire » ont été déposées à Montpellier, Rouen et Lille, villes des accusatrices. Tariq Ramadan est mis en examen dans les affaires concernant deux des femmes. La plainte de Mounia Rabbouj n’a pas encore donné lieu à des poursuites judiciaires.

Le 14 mars, la justice devra se prononcer sur deux demandes de « démise en examen » déposées par l’islamologue.