[VIDEO] Le flexitarisme : la nouvelle arme des professionnels de la viande

Alors qu'autrefois, les repas à base de viande étaient signe d'ascension sociale, ils sont aujourd'hui désavoués par les plus aisés. Steaks, faux-filets et merguez se retrouvent désormais plus souvent dans l'assiette des ouvriers. Les professionnels de la viande sont obligés de s'adapter. 

Avec leur nouveau slogan « Aimez la viande, mangez‐en mieux », les professionnels de la viande mettent en avant… le flexitarisme. Un régime alimentaire qui a pour but de faire baisser la consommation de protéines animales. Leur argument : privilégier des produits de meilleure qualité et d’origine contrôlée. Mais l’opération est surtout une réaction à de nouveaux modes de consommation. Alors que les classes les plus aisées se détournent de plus en plus des mets carnés, c’est finalement dans l’assiette des ouvriers qu’on en retrouve le plus aujourd’hui.