Crédit : Manuel Balce Ceneta

Washington appelle Moscou à rendre la Crimée

Pas question pour Washington de lever ses sanctions contre la Russie, tant que Moscou n’a pas “rendu le contrôle de la Crimée à l’Ukraine”, a annoncé mercredi le secrétaire d’Etat Mike Pompeo. Le responsable des affaires étrangères de la Maison Blanche estime qu’ “Il y a cinq ans, l’occupation de la péninsule ukrainienne de Crimée par la Russie a alimenté une escalade dans l’agression russe”. Le conflit à l’est de l’Ukraine se poursuit avec près de 11 000 morts, cinq ans après la révolution du Maïdan et la séparation d’une partie du Donbass par les rebelles pro‐russes. Mike Pompeo exige également de la part du Kremlin de mettre complètement en “oeuvre les accords de Minsk”.

Fin février 2014, le Parlement de Crimée a élu un nouveau gouvernement local et mis en place un référendum après que des troupes russes aient investi la péninsule. Le référendum en mars 2014 demandait le rattachement du territoire à la Russie et reste considéré illégitime, par de nombreux pays de la sphère internationale, en particulier par les Etats‐Unis.

Le secrétaire d’Etat a également enjoint Moscou à “libérer tous les Ukrainiens” emprisonnés pour “leur opposition pacifique”, environs 70 personnes d’après lui, ainsi qu’à “mettre fin immédiatement à tous ses abus”.