Crédit : Manuel Balce Ceneta

Washington appelle Moscou à rendre la Crimée

Pas question pour Washington de lever ses sanctions contre la Russie, tant que Moscou n’a pas “rendu le contrôle de la Crimée à l’Ukraine”, a annoncé mercredi le secrétaire d’Etat Mike Pompeo. Le responsable des affaires étrangères de la Maison Blanche estime qu’ “Il y a cinq ans, l’occupation de la péninsule ukrainienne de Crimée par la Russie a alimenté une escalade dans l’agression russe”. Le conflit à l’est de l’Ukraine se poursuit avec près de 11 000 morts, cinq ans après la révolution du Maïdan et la séparation d’une partie du Donbass par les rebelles pro-russes. Mike Pompeo exige également de la part du Kremlin de mettre complètement en “oeuvre les accords de Minsk”.

Fin février 2014, le Parlement de Crimée a élu un nouveau gouvernement local et mis en place un référendum après que des troupes russes aient investi la péninsule. Le référendum en mars 2014 demandait le rattachement du territoire à la Russie et reste considéré illégitime, par de nombreux pays de la sphère internationale, en particulier par les Etats-Unis.

Le secrétaire d’Etat a également enjoint Moscou à “libérer tous les Ukrainiens” emprisonnés pour “leur opposition pacifique”, environs 70 personnes d’après lui, ainsi qu’à “mettre fin immédiatement à tous ses abus”.