L’Académie française adopte la féminisation des noms de métiers

« Auteure » ou « autrice », à vous de choisir. L’Académie française a adopté ce jeudi la féminisation des noms de métiers. « Toutes les évolutions visant à faire reconnaître dans la langue la place aujourd’hui reconnue aux femmes dans la société peuvent être envisagées », indique le rapport.

L’Académie a précisé qu’elle n’établira pas de liste exhaustive des noms féminins, estimant la tâche « insurmontable ». Ainsi, qu’il s’agisse d’ajouter un « e » à la fin d’un mot en « -eur » ou de le transformer en « -ice », la pratique de la langue tranchera d’elle-même, selon les académiciens. Sa seule demande consiste à ne pas prononcer le « e » final plus que pour n’importe quel autre mot.

D’après le rapport, la féminisation des noms est « une évolution naturelle de la langue ».