[PODCAST] Sauvetage en Himalaya : un alpiniste raconte

Depuis dimanche, deux alpinistes sont retenus au sommet du Nanga Parbat, au Pakistan. A cette altitude, les hélicoptères ne peuvent plus monter. Armand raconte comment se déroule un sauvetage dans des conditions aussi extrêmes.

Daniele Nardi et Tom Ballard n’ont pas donné signe de vie depuis quatre jours. La liaison avec les deux alpinistes s’est rompue dimanche à 6 000 mètres d’altitude, dans le massif du Nanga Parbat au Pakistan. Après deux jours de tempête, les hélicoptères de l’armée pakistanaise ont enfin pu décoller jeudi matin. A cette heure, les survols de la zone, située au nord du massif, n’ont toujours rien donné.

Alors que les secours se démènent, Armand nous raconte, lui, la difficulté à mener un sauvetage à cette altitude. Au moment de monter au camp de base de l’Everest, à 5 300 mètres d’altitude, l’un des hommes du campement se met à cracher du sang : s’il ne redescend pas, il pourrait bien mourir d’asphyxie…

La suite, c’est à écouter ici.