Aéroports de Paris : LR, gauche, Gilets jaunes contre la privatisation

Rassemblement des Gilets jaunes devant le Sénat, lancement d'une procédure de référendum d'initiative partagée : la privatisation d'Aéroports de Paris - prévue par la loi Pacte examinée aujourd'hui au Sénat - est remise en cause. 

Alors que le projet de loi Pacte pour la croissance et la transformation des entreprises est examiné en nouvelle lecture ce mardi après‐midi au Sénat, des  parlementaires ont enclenché une procédure pour un référendum d’initiative partagée contre la privatisation du groupe Aéroports de Paris (ADP). Notamment socialistes, communistes et du parti Les Républicains, ces parlementaires ont annoncé avoir recueilli assez de signatures (197, soit plus d’un parlementaire sur cinq) contre cette disposition phare du projet de loi Pacte.

Cette proposition doit être validée par le Conseil constitutionnel et signée par 10% du corp électoral, soit 4,5 millions de français, pour qu’un référendum soit organisé.

Les Gilets jaunes ont, eux, appelé à se mobiliser devant le Sénat cette après‐midi contre la vente du groupe qui rassemble les aéroports Roissy‐Charles‐de‐Gaulles, Orly et Le Bourget. Sur l’événement Facebook, 200 personnes ont répondu qu’elles participeraient au rassemblement, 1 800 étaient intéressées.

Eric Drouet, figure médiatique du mouvement, a notamment appelé à la manifestation. Il devait participer ce matin à une rencontre entre une délégation de Gilets jaunes, la présidente de la commission spéciale sur le projet de la loi Pacte, Catherine Fournier, et l’un des rapporteurs, Jean‐François Husson. La présidence du Sénat a décidé de l’annuler trente minutes avant l’heure du rendez‐vous pour «risque de trouble à l’ordre public».

Le groupe des sénateurs Les Républicains a affirmé sur Twitter que Eric Drouet  n’avait pas été invité et qu’il se serait «greffé à la délégation», ce qui aurait alors poussé le Sénat à annuler la réunion, «refusant l’instrumentalisation de ses travaux».