500 migrants évacués dans le nord de Paris

Environ 500 migrants ont été évacués ce jeudi matin de deux campements insalubres dans le nord de Paris, selon la préfecture de région. Parmi eux, une centaine de personnes en famille.

Près de cinq cents migrants ont été évacués de deux camps de fortune insalubres dans le nord de Paris, a indiqué la préfecture de région. «387 personnes ont été prises en charge porte de la Chapelle», sur un campement installé en dessous des bretelles de l’autoroute A1. Les migrants pris en charge, des hommes isolés, ont été envoyés dans ces centres d’accueil et d’examen des situations (CAES) et des gymnases en Ile‐de‐France.

L’opération a été menée par la préfecture de région et France terre d’asile et s’est déroulée dans le calme. Toutes les personnes sur place ont pu être prises en charge, précisent les autorités.

«118 personnes en famille» ont été évacuées d’un campement de tentes près de la porte d’Aubervilliers dans le nord de Paris, puis orientées vers des structures d’accueil.

Ce second campement était occupé par des femmes et des enfants, mais aussi quelques hommes isolés arrivés récemment après des rixes le week‐end dernier porte de la Chapelle. Ces rixes avaient fait plusieurs blessés et entrainé dix‐sept interpellations.

Les ateliers du CFJ avec l’AFP.