Tanguy ou pas Tanguy ?

Depuis mercredi, Tanguy est de retour au cinéma. À 44 ans, il retourne chez ses parents après un rupture amoureuse. Nous sommes allés rencontrer les spectateurs à la sortie des salles pour savoir si eux aussi sont des «Tanguy».

À l’occasion de la sortie du film Tanguy, le retour, nous avons rencontré des spectateurs pour savoir s’ils sont aussi des «Tanguy». Sorti en 2001, le premier volet du film a fait chuter considérablement le nombre de nouveaux‐nés appelé ainsi, car il ne fait pas bon d’être associé au personnage.

Tanguy, c’est l’histoire d’un trentenaire qui ne veut pas quitter le domicile familial, au grand dam de ses parents. «Être un Tanguy» est même devenu une expression à part entière pour désigner ces trentenaires et plus qui vivent encore chez leurs parents.

Dans ce second volet, Tanguy, 44 ans, retourne habiter dans le domicile familial après une rupture. Mais la cohabitation s’avère difficile. Les parents font tout pour mettre leur fils à la porte, et enfin retrouver leur intimité. Mais Tanguy s’accroche et n’a pas l’air décidé à partir.

Dix‐huit ans après le premier film, André Dussolier et Sabine Azéma reprennent leur rôle de parents auprès de leur fils incarné par Eric Berger. Étienne Chatiliez ne réjouit pas tous les critiques avec son nouveau film, pourtant connu et reconnu pour ses films comme La vie est un long fleuve tranquille.

Photo : extrait de la bande‐annonce du film Tanguy, le retour.