Dons pour Notre‐Dame : mise en garde de la Fondation du patrimoine contre les escroqueries

L’élan de solidarité national et international pour reconstruire Notre-Dame, ravagée par un violent incendie lundi 15 avril, n’échappe pas aux tentatives d’escroqueries. La Fondation du patrimoine a publié un communiqué pour mettre en garde les donateurs contre ces pratiques.

 «De nombreuses escroqueries nous ont été signalées en France et à l’étranger», a affirmé la Fondation du patrimoine via un communiqué publié mercredi soir. À l’heure actuelle, ce sont plus de 144,2 millions d’euros qui ont été récoltés par l’organisme pour la reconstruction de la cathédrale Notre‐Dame de Paris. 

Comment savoir que le don effectué n’est pas adressé à un escroc? La Fondation du patrimoine met en avant un critère: elle ne fait «aucune relance téléphonique par mail, courrier ou téléphone. Toutes ces démarches sont frauduleuses», a‐t‐elle indiqué. 

Par ailleurs, les plateformes de dons se multiplient. Un site internet (don.fondation-patrimoine.org), un numéro de téléphone (DON par SMS au 92500 pour faire un don de 5 euros), la page Facebook de la Fondation, ou encore des bornes sans contact à la station de métro Concorde sont à disposition des donateurs. 

Dès mardi soir, le ministre de la Culture, Franck Riester, avait appelé à la méfiance vis‐à‐vis des arnaques: «Il faut être très prudent sur les sites qui proposent de financer la reconstruction de Notre‐Dame», a‐t‐il déclaré sur RTL. Quatre fondations sont officiellement labelisées pour recevoir des dons : la Fondation du Patrimoine, la Fondation de France, la Fondation Notre‐Dame de Paris gérée par l’épiscopat et le Centre des monuments nationaux. Près d’un milliard d’euros ont été récoltés par ces organismes. 

Newsroom du CFJ avec AFP