Atelier des Lumières, la nouvelle lubie d’Instagram

L’Atelier des Lumières diffuse deux nouvelles expositions depuis le 22 février 2019. Avec Van Gogh, la nuit étoilée et Japon Rêvé, l’ancienne fonderie reconvertie en espace culturel expose à guichets fermés. Et fonctionne très bien auprès des ados et jeunes adultes. 

«C’est beaucoup plus intéressant de voir quelque chose d’immersif», assure Felicia, 22 ans, à la sortie de l’Atelier des Lumières. La jeune femme n’est pas la seule à avoir cédé à la frénésie qui entoure les expos du nouvel espace culturel à succès de la capitale. Si vous souhaitez vous plonger dans Van Gogh, la nuit étoilée et Japon rêvé, il faudra réserver plusieurs jours à l’avance. 

Parmi le public qui sort part vagues régulières de l’exposition, beaucoup d’adolescents et de jeunes adultes. Il faut dire que les projections sont «très instagrammables», confirme Mahé, 24 ans. Comme l’exposition consacrée à Gustav Klimt l’année dernière, le programme de l’Atelier des Lumières rencontre un franc succès sur les réseaux sociaux. 

Pari réussi pour Danny Rose, le studio qui a créé Japon rêvé. Selon Cédric Péri, l’un des artistes du collectif, ce type «d’expérience, plongé dedans, séduit plus facilement les jeunes publics que les expos classiques». Pour rendre les estampes japonaises immersives, il a fallu prévoir des vidéos pour les 140 projecteurs de l’Atelier des Lumières. Ce travail a mobilisé au moins douze artistes au sein du collectif Danny Rose, sur plusieurs mois. Mais il rencontre le succès escompté.