L’ancien député de Paris Denis Baupin débouté de ses attaques pour diffamation

Alors qu’il avait attaqué en diffamation France Inter et Mediapart pour avoir donné la parole à huit femmes qui l’accusaient d’agressions sexuelles et de harcèlement, Denis Baupin a été débouté par le tribunal de Paris.

Le verdict du procès est tombé vendredi, en début d’après-midi, au tribunal de Paris. Denis Baupin, ancien député EELV de Paris (2012–2017) et adjoint à la mairie de la capitale (2001–2004), a perdu son procès en diffamation contre France Inter, Mediapart, et ses accusatrices. Les douze prévenus ont été relaxés. 

Outre ce verdict, le tribunal de Paris a condamné Denis Baupin pour procédure abusive à verser 500 euros de dommages et intérêts à chaque prévenu.

Les accusatrices ont fait part à l’AFP de leur soulagement «de voir la fin d’un cauchemar» mais également de la «reconnaissance de leur souffrance qui constitue un pas de géant pour le droit des femmes» Elles ont aussi remercié Mediapart et France Inter d’avoir «écrit une page de l’histoire des femmes»

L’affaire remonte à mai 2016 lorsque ces médias avaient donné la parole à huit femmes qui ont témoigné contre Denis Baupin sur des affaires d’agressions sexuelles et de harcèlement. L’ancien député écologiste n’est jamais venu au procès. En mars 2017, le parquet de Paris avait classé l’enquête sans suite, puisqu’une partie des faits étaient prescrits.