Un long chantier de réformes attend le gouvernement

Baisse d'impôts, PMA, retraites, dépendance ou encore révision constitutionnelle...Le Premier ministre a détaillé ce lundi, les trois mois de chantier qui attendent le gouvernement, après les annonces d'Emmanuel Macron. Un planning qui s'annonce chargé.

Après le Grand débat, place aux réformes. Pour répondre à la grogne sociale, le gouvernement doit mettre en place les mesures annoncées par le président de la République lors de son allocution du 25 avril. Retour sur son calendrier:

Mai

Le premier grand chantier du gouvernement porte sur l’emploi et la transition écologique. Le 6 mai marquera le lancement de la mobilisation nationale et territoriale pour l’emploi et les transitions écologique. Une réunion d’associations, d’élus ou encore de partenaires sociaux «pour réfléchir (…) à la façon dont nous pouvons collectivement nous mobiliser pour atteindre les objectifs ambitieux en matière de retour au plein‐emploi et en matière d’accompagnement des transitions écologiques », détaille le Premier ministre. Emmanuel Macron installera le premier « Conseil de défense de la transition écologique ».

Le gouvernement entend également repenser l’Ecole nationale d’administration (ENA). Cette école qui forme les haut‐fonctionnaire de la République doit être supprimée.

Côté impôts, la Cour des Comptes devra faire des propositions au gouvernement sur le renforcement de la lutte contre la fraude fiscale. Elles devront être rendues en octobre pour être intégrées au projet de budget à l’automne.

Juin

L’été débutera avec la question des territoires. Le Premier ministre doit réunir la première semaine de juin des représentants d’associations d’élus pour avancer sur les sujets de décentralisation. Rapprocher les services publics des citoyens fera partie de leurs objectifs.

Le gouvernement présentera également sa réforme de l’assurance-chômage

Enfin, la première « convention citoyenne sur le climat » avec 150 Français tirés au sort verra le jour.

Juillet

Un gros chantier attend le gouvernement début juillet. Le texte portant sur la révision constitutionnelle sera présenté dans sa nouvelle version en Conseil des ministres.

Juillet sera synonyme d’échéance pour Jean‐Paul Delevoye. Le Haut commissaire à la réforme des retraites devra remettre au gouvernement un rapport sur la réforme globale du système des retraites.

Enfin, l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de lesbiennes devrait conclure l’agenda politique cet été et intégrer le projet de loi bioéthique.

Un calendrier serré donc, pour le gouvernement d’Edouard Philippe.