Le shot d’actu de 13 h

Christophe Castaner calme la polémique. « Je n’aurais pas dû employer le terme “attaque” après l’irruption de dizaines de manifestants le 1er mai dans l’hôpital de la Pitié‐Salpêtrière », a reconnu vendredi 3 mai le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner. Accusé par plusieurs responsables politiques de manipulation, il estime qu’il aurait dû employer le terme « instrusion violente ».

Une enquête ouverte contre Florian Philippot. Vendredi 3 mai, le parquet de Sarreguemines (Moselle) a ouvert une enquête contre l’eurodéputé. La raison ? Le chef de file des Patriotes — fervent défenseur du Brexit — s’est filmé mercredi 1er mai en train de décrocher le drapeau européen sur le bâtiment des Finances publiques de Forbach — et de le remplacer par le drapeau français.

Sous les pavés, la sanction ? Après la diffusion d’une vidéo sur les réseaux sociaux d’un policier en train de lancer un pavé lors du défilé du 1er mai, l’inspection générale des services de police nationale (IGPN) a été saisie. Le parquet de Paris a aussi ouvert une enquête judiciaire pour ces mêmes faits.