Attentat déjoué contre la police : un cinquième suspect interpellé à Strasbourg

Un jeune homme de 16 ans a été interpellé mardi matin à Strasbourg et placé en garde à vue.

 

Un cinquième suspect soupçonné d’avoir voulu participer au projet d’attentat contre des policiers a été placé en garde à vue à Strasbourg ce matin. Le mineur qui a été interpellé chez ses parents est un « lycéen d’origine tchétchène » a précisé une source judiciaire. « Les services de renseignement le soupçonnent d’avoir été chargé de diffuser une vidéo d’allégeance à Daesh pour le compte du commando » selon la chaîne TF1, qui a révélé l’information.  D’après les enquêteurs, le passage à l’acte devait coïncider avec le début du ramadan, qui a commencé lundi. « Divers projets ont été évoqués » par les suspects « avec pour point commun les forces de l’ordre », notamment celles postées devant le palais de l’Élysée. Un commissariat d’Aulnay-sous-Bois a également fait l’objet de repérage.

Les forces de sécurité, cibles récurrentes 

Quatre hommes ont déjà été inculpés et écroués le 30 avril à Paris et en Seine Saint-Denis, après avoir tenté de se procurer des armes. Ils ont été mis en examen par un juge antiterroriste pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle » et placés en détention provisoire.

LIRE AUSSI : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/un-projet-d-attentat-susceptible-de-viser-les-forces-de-securite-dejoue-20190429

Lors de leurs gardes à vue à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), ils n’ont pas contesté leur adhésion aux thèses islamistes radicales. Les forces de sécurité figurent parmi les cibles récurrentes désignées dans les mots d’ordre diffusés par l’organisation Etat islamique (EI).

Irène Ahmadi