Plus de 200 maires appellent l’Union Européenne à la neutralité carbone d’ici 2050

Les maires ont publié cette lettre ouverte ce mardi, deux jours avant le début d’un sommet européen en Roumanie.

Zéro émission nette de CO2 dans 30 ans. C’est l’appel lancé par plus de 200 maires européens à l’Union Européenne. Parmi eux, les maires de Paris, Londres, Stockholm, Milan ou encore Athènes. Ils s’associent « pour exhorter » les dirigeants européens à « engager [l’UE] dans une stratégie climatique de long-terme visant un niveau net d’émissions nul d’ici 2050 » lors du sommet du 9 mai en Roumanie.
Nicolas Hulot, alors ministre de la Transition écologique et solidaire, avait déjà fixé cet objectif pour la France en 2017. Un engagement réitéré le 25 juin 2018, avec 14 Etats membres de l’Union. Fin novembre, c’est la Commission européenne qui a présenté sa stratégie pour atteindre la neutralité climatique en 2050.
Pour les maires, l’objectif de la commission européenne est « la seule option viable pour l’avenir de l’Europe et du monde » et ils attendent un engagement du Conseil Européen.
Un état de transition
Les définitions de la neutralité carbone diffèrent mais un rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEG) de 2018 indique qu’il s’agit d’un état d’équilibre entre les émissions de gaz à effet de serre produites par l’homme, et leur retrait de l’atmosphère par son action. Autrement dit : l’homme doit dégager autant de dioxyde de carbone qu’il permet d’en absorber, par les forêts ou les sols par exemple.
Selon les experts, cet état d’équilibre n’est qu’un état de transition qu’il faudrait dépasser pour limiter la hausse des températures, qui est l’objectif final. Les experts estiment qu’il faudrait contenir les hausses de températures entre 1,5 et 2°C maximum.