Recyclage du plastique : un système de consigne possible

Emmanuelle Wargon, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, envisage le développement de l'offre de tri sur la voie publique pour un recyclage à 100% du plastique en 2025.

« On peut aller jusqu’à des systèmes de consigne », a affirmé Emmanuelle Wargon ce mardi au micro de Franceinfo. La secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire a évoqué différentes pistes pour mettre en oeuvre l’objectif de 100% de plastiques recyclés d’ici 2025, annoncé par Emmanuel Macron lundi. Elle a également annoncé vouloir privilégier « des mécanismes incitatifs » tel que le système de consigne à des mesures coercitives. 

26% des emballages plastiques recyclés

La secrétaire d’Etat à l’Environnement, Brune Poirson, planche actuellement sur la loi prévoyant la consigne des emballages plastiques, qui devrait être « présentée à l’Assemblée cette année », selon sa collègue Emmanuelle Wargon. Cette mesure a déjà été annoncée par la ville de Londres, en 2018.

Pour atteindre cet objectif, le chemin sera encore long. Le taux moyen de recyclage des emballages plastiques en France est de 26%. Et seuls 56% des bouteilles et flacons plastiques sont recyclés. Des chiffres bas, qui placent la France en dernière position, avant la Finlande, sur l’ensemble des pays européens selon une étude réalisée par PlasticsEurope en janvier 2018.

« Un problème d’infrastructures et d’offres »

«  Dans les pays nordiques, le taux de recyclage du plastique doit être autour 70 à 80% donc c’est possible », a assuré Emmanuelle Wargon. « D’ailleurs en France il y a énormément de variation sur le territoire. Il y a des endroits qui arrivent à 70% ou 75% et des endroits qui sont à 10%. »

Pour la secrétaire d’Etat, l’effort doit être collectif, mais repose davantage sur l’engagement des industriels et des infrastructures : « les gens sont disposés à le faire, c’est plutôt un problème d’infrastructures et d’offres. »