Coupe du Monde féminine : plus de la moitié des billets vendus

La rencontre d’ouverture de la compétition, France-Corée du Sud, qui aura lieu le 7 juin au Stade de France, affiche déjà complet, tout comme six autres matchs.

À 25 jours du coup d’envoi du Mondial féminin, 770 000 billets sur 1,3 million ont déjà été écoulés, selon les informations de France Bleu ce lundi. La compétition aura lieu entre le 7 juin et le 7 juillet en France. Mises en vente à partir de neuf euros, les places se sont principalement vendues en France (60%), aux Etats‐Unis (15%) ainsi qu’aux Pays‐Bas et au Royaume‐Uni (5%).

Les matchs bientôt complets

Il ne reste plus que 8 000 places pour le match de groupe qui opposera les Etats‐Unis au Chili, le 16 juin au Parc des Princes à Paris. Et cinq autres matchs, très convoités par les supporters, seront bientôt complets : 

  • Etats‐Unis‐Thaïlande, le 11 juin, à Reims
  • Allemagne‐Espagne, le 12 juin à Valenciennes
  • Italie‐Brésil, le 18 juin à Valenciennes 
  • Pays‐Bas‐Canada, le 20 juin à Reims
  • Un quart de finale encore inconnu, le 28 juin, à Paris

Les matchs que vous ne pouvez plus voir

Les tribunes du match d’ouverture de la compétition, France‐Corée du Sud, seront pleines. Tout comme pour six autres matchs.

  • Pays‐Bas‐Cameroun, le 15 juin, à Valenciennes
  • Nigéria‐France, le 17 juin, à Rennes
  • Suède‐Etats‐unis, le 20 juin, au Havre
  • les deux demi‐finales, les 2 et 3 juillet, à Lyon
  • la finale, le 7 juillet, à Lyon également

Les stades où il reste des places

Pour ceux qui souhaitent encore vivre des matchs depuis les tribunes, il est encore possible de trouver des billets dans l’une des neufs villes suivantes : Grenoble, Le Havre, Lyon, Montpellier, Nice, Paris, Reims, Rennes et Valenciennes.

Des retombées économiques attendues

La France prépare cet événement « depuis 2015 », selon la vice‐présidente du comité d’organisation de la Coupe du monde féminine (COL), Brigitte Henriques. Il y a quatre ans, c’est le Canada qui avait accueilli la compétition, remportée par les Etats‐Unis. À l’époque, les tribunes avaient accueilli le nombre de 1,353,506 spectateurs. Un record qui ne sera donc pas dépassé cette année, puisque le nombre total de billets mis en vente est d’environ 1,3 million.

Les retombées économiques pour les villes hôtes s’annoncent positives. À Valenciennes, par exemple, certains hôtels sont déjà remplis à 95–100% contre 50% à 60% habituellement à la même époque, selon Elisabeth Gondy, présidente de l’office du tourisme de Valenciennes, au micro d’Europe 1, le 7 mai.