Instagram se vaccine contre les Fake News

Le réseau social l'avait promis jeudi dernier : les hashtags qui propagent des fausses informations sur les vaccins sont dorénavant bloqués. 

#Vaccinesarepoison ou #vaccinescauseautism sont désormais des hashtags introuvables sur Instagram. Sous le feu des critiques, l’application a en effet décidé de réagir, pour lutter contre la progression des théories anti‐vaccins.

Toutes les publications visant à décourager les parents de faire vacciner leurs enfants ou propageant des fake news sur les vaccins sont visées. Si elles ne sont pas supprimées, le fait de désactiver le hashtag permet de leur donner moins de visibilité, et limite donc le risque qu’elles deviennent virales.

Un danger pour la santé publique mondiale

La mesure n’est pas nouvelle. Les hashtags anti‐vaccins les plus utilisés étaient déjà bloqués. Mais le réseau social a étendu le blocage aux publications plus insidieuses, qui pourraient être en apparence inoffensives.

Jeudi, Facebook, qui détient notamment Instagram, a annoncé une batterie de mesures pour lutter contre la propagation de fausses informations sur les vaccins sur tous ses réseaux. Outre la suppression des hashtags sur Instagram, Facebook souhaite que les groupes et les pages qui diffusent ces fakes news ne soient “plus inclus dans les recommandations quand vous les taperez dans la fenêtre “recherche”.

Pour l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la méfiance à l’égard des vaccins est un danger  pour la santé publique mondiale. Le phénomène fait partie de la liste des “dix ennemis que l’OMS devra affronter cette année”.